English English French French Swahili Swahili

RDC : Des menaces contre Denis Mukwege, le gouvernement congolais sort de son silence

Le gouvernement congolais sort de son silence contre les menaces proférées à Denis Mukwege et instruit les ministres de l’intérieur et de la justice de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour assurer sa sécurité et à l’ouverture des enquêtes sur ces faits. Cette position du gouvernement congolais a été invoquée au cours du conseil des Ministres de ce vendredi 21 août.

Dans sa communication, Felix Tshisekedi a officiellement informé les membres du Conseil des Ministres sur des intimidations, correspondances haineuses et menaces de mort dont le Docteur Denis MUKWEGE, Prix Nobel de la paix 2018 faisait l’objet. Le Chef de l’Etat a précisé que ces menaces sont la conséquence du plaidoyer du Prix Nobel de la paix 2018 en faveur de la paix dans l’Est du pays, en proposant la création d’un tribunal pénal international pour la RDC afin de juger les graves crimes qui y sont commis contre la population civile.

Le Chef de l’Etat a rappelé que l’appel à la prise de conscience sur la violence dans l’Est de la RDC est un soutien à la sécurité de tous les Congolais. C’est pourquoi, il a engagé le Gouvernement et, particulièrement les Ministres ayant l’Intérieur et la Sécurité ainsi que la Justice dans leurs attributions de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour assurer la sécurité du Dr MUKWEGE et l’ouverture des enquêtes sur ces faits.

Certains acteurs politiques de l’opposition ont récemment dénoncé le silence du gouvernement congolais face à des menaces de mort proférées contre docteur Denis Mukwege.

Robert Tsongo depuis Kinshasa