English English French French Swahili Swahili

Projet PACT : Goma, Atelier de Consultation du public et d’élaboration de cadre de planification en faveur des peuples autochtones (CPPA)

Ce Mardi 12 octobre 2021, dans le cadre de préparation du Projet d’Appui à la Connectivité et au Transport (PACT),un nouveau projet routier financé par la Banque mondiale, s’est tenu dans la salle des réunions de l’Hôtel BELVEDERE II de Goma, un atelier de consultation du public avec les parties prenantes, animé par le Consultant Bruno BOLEKYMO, recruté par la Cellule Infrastructures du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics de la République Démocratique du Congo.

Du 11 au 13 octobre, les consultations du public seront organisées auprès des différentes parties prenantes ci-après du projet : les services de l’État (Mairie, Office des Routes, Agence Congolaise de l’Environnement [ACE], Division Provinciale de Transport, Division Provinciale des Affaires Sociales, Inspection Provinciale de l’Agriculture, Division Provinciale de l’Environnement, Division Provinciale du Genre, Famille et Enfant, etc.), les personnes ressources, la société civile et les ONG spécialisées en Exploitation et Abus sexuel /Harcèlement Sexuel, des droits de l’homme,  des femmes, les confessions religieuses ainsi que les différentes structures qui encadrent et accompagnent les Populations Autochtones afin d’identifier leurs besoins prioritaires et de guider le Projet dans la prise en compte de la dignité, des droits de la personne, de l’économie et de la culture des Populations Autochtones et de s’assurer en même temps que les populations autochtones en retirent des avantages socio-économiques, culturellement adaptés.

Le Projet PACT (et ce CPPA ) est préparé par la RDC via le ministère des infrastructures et travaux publics à travers la Cellule Infrastructures financé par la Banque mondiale.

Protéger les peuples autochtones 

La profondeur des mutations de ces sociétés et la situation socio-économique actuelle des populations autochtones restent mal connues, l’analyse sociale permettra d’actualiser la connaissance de leurs modes de vie et identifier les besoins prioritaires de ces populations, ainsi que les risques spécifiques auxquels ils/elles font face, y compris ces liées aux EAS/HS.

Le PACT qui sera mis en œuvre en République Démocratique du Congo (RDC) va intervenir dans les localités occupées par des populations autochtones. Conformément au Plan de Mobilisation des Parties Prenantes au Projet (PMPP) du projet PACT et à la norme environnementale et Sociale (NES)  n°7 : Peuples autochtones/communautés locales traditionnelles d’Afrique subsaharienne historiquement défavorisées ainsi que la NES n°10 : Mobilisation des parties prenantes et information, la Cellule Infrastructures élabore le Cadre de Planification en faveur des Populations Autochtones. 

Ainsi, compte tenu de l’existence de l’impact du projet sur les populations autochtones, la préparation d’un Cadre de Planification en faveur des Populations autochtones (CPPA) constitue l’une des conditions fixées par la NES N°7. Peuples autochtones de la Banque mondiale.

L’objectif principal de cette norme et de ce CPPA consiste à guider le projet dans la prise en compte de la dignité, des droits de la personne, de l’économie et de la culture des populations autochtones et de s’assurer en même temps que les populations autochtones en retirent des avantages socio-économiques, culturellement adaptés. 

Les objectifs spécifiques de cette norme sont : 

  • S’assurer que le processus de développement favorise le plein respect des droits, de la dignité, des aspirations, de l’identité, de la culture et des moyens de subsistance reposant sur les ressources naturelles des Peuples autochtones 
  • Eviter les effets néfastes des projets sur les Peuples autochtones, ou les minimiser, les atténuer et/ou les compenser lorsqu’il n’aura pas été possible de les éviter.
  • Promouvoir les avantages et opportunités du développement durable pour les Peuples autochtones d’une manière qui permette l’accès et la participation de tous et le respecte leur culture.
  • Améliorer la conception du projet et encourager une adhésion locale en nouant et en maintenant une relation durable avec les Peuples autochtones touchés par le projet, sur la base de réelles consultations menées tout au long du cycle de vie de celui-ci.
  • Reconnaitre, respecter et préserver la culture, les connaissances et les pratiques des Peuples autochtones, et leur donner la possibilité de s’adapter à l’évolution

Le Projet PACT 

Au nord Kivu,sur la base des discussions avec les autorités nationales et provinciales  et tenant compte de la concentration des interventions futures de la Banque mondiale  dans l’Est de la RDC, le volet routier du PACT concernera sauf changement : Le bitumage en enduit superficiel de la route Beni-Rutshuru dans la Province du Nord Kivu en excluant la section de 50 Km traversant le parc Virunga. Le bitumage en enduit superficiel a été retenu car la majeure partie de cette route en terre est déjà en bon état actuellement. 

Pepe Mikwa