Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nyiragongo : il n’y a pas de guerre inter-ethinque mais plutôt un conflit foncier datant de 2018 dans la chefferie de BUKUMU (Nord-Kivu)

Les représentants des différentes communautés à savoir Nande, Kumu et Hutu ont été réunis dans le territoire de Nyiragongo au Nord Kivu, le lundi 19 avril 2021 pour trouver une solution face aux multiples problèmes que guettent cette partie du Nord Kivu.

En effet, c’est suite à Cette barbarie caractérisée par des tueries qui s’y est produit la semaine du 12 avril et qui a occasionnée un déplacement massif des populations craignant pour leur sécurité.

Le député provincial élu de ce territoire et l’un de chef coutumier de BUKUMU, Olivier Kakoti dit avoir sensibilisé la jeunesse et leur conscientisé sur la diversité des communautés qui constitue la force et le développement de son entité lors de cette séance.” Ce n’est plus le temps de continuer avec le discours de haine mais plutot nous devons songer au développement de notre groupement” à souligné cet élu du peuple.

Contrairement à ce que certains réseaux sociaux vulgarisent, au sujet de c’est qui s’est passé à BUHENE un quartier qui est en cheval entre Nyiragongo et la ville de Goma, il n’y a pas une guerre inter-ethinque dans la région, depuis longtemps le Nande, le Kumu tous ont vécu ensemble depuis plusieurs décennies, ils ont créées des familles, ils vivent ensemble, cette situation montre qu’il n’a pas de guerre entre ces communautés”a clarifié Olivier KAKOTI TUISHI.

Cette autorité coutumière précise qu’il s’agit plutôt d’un conflit foncier qui date de l’année 2018 et qui a repris son emplaire la semaine passée où on a assisté aux déguerpissement et aux combats mortels.

La délégation de députés nationaux qui est venu de Kinshasa depuis ce dimanche 18 avril pour la même cause, l’elu de Nyiragongo recommande à la dite délégation de se pencher sur ce conflit foncier non négligeable ” Je demande à nos communautés de faire confiance à cette délégation qui est venu de Kinshasa ainsi qu’à la commission provinciale, étant représentant du peuple j’ai formulé une requête de sorte que les victimes soient assistées par le gouvernement et surtout de mettre fin de manière définitive à ces maux que rongent le territoire de Nyiragongo” a conclu le député provincial Oliver Kakoti TUISHI.

Fiston Issemwami