English English French French Swahili Swahili

Nord Kivu /Walikale : La Monusco a soutenu des enquêtes sur les exactions de NDC/Sheka

Du 15 au 30 novemebre, la Monusco a activé sa base temporaire de Pinga dans le territoire de Walikale à plus de 200 km de Goma. L’objectif était de soutenir et assister la mission d’enquête conjointe visant la collecte des déclarations des victimes de violations de l’homme par le groupe Nduma Defense of Congo (NDC) de Sheka aujourd’hui conduit par Guidon. Ce déploiement a permis également de répondre aux préoccupations de sécurité dans la région par la mise en œuvre d’une série d’opérations militaires de domination de terrain et d’activités d’engagement communautaire selon la Monusco lors de sont point de presse de ce vendredi 1 décembre à Goma
Rappelons que le 4 août 2017, le rebelle Ntabo Ntaberi Sheka, chef du groupe armé Nduma Défense du Congo (NDC), a été transféré à Kinshasa et remis par la MONUSCO aux autorités judiciaires congolaises. Sheka était sous supervision de la MONUSCO à Goma depuis sa reddition le 26 juillet. Tous réclament maintenant qu’il soit jugé selon les règles d’un procès équitable.

Ntabo Ntaberi dit «Sheka», est depuis 2011 sous le coup un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité émis par les autorités judiciaires congolaises pour sa responsabilité présumée dans des viols massifs. Il figure également sur la liste des personnalités congolaises soumises à des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le 6 janvier 2011, les autorités judiciaires congolaises ont émis un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité pour sa responsabilité dans des viols massifs, mais il était toujours en fuite.

Pepe Mikwa