Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : Un député national recommande l’évaluation des opérations militaires à l’Est de la RDC

Il est urgent que les opérations militaires soient évaluées pour savoir les obstacles liées à l’efficacité de ces opérations, a indiqué le député national Jean Baptiste Kasekwa, dans un point de presse ce 6 Avril 2021 à Goma, à l’issu de la clôture de ses vacances parlementaires.

Consterné par la situation sécuritaire inquiétante au Nord-Kivu, l’élu de Goma recommande à la chambre basse du parlement, de procéder à une évaluation objective de toutes les opérations menées afin de rétablir l’autorité de l’état dans la zone. Cet élu du peuple déplore le dysfonctionnement observé au sein de l’armée, caractérisé par le détournement de fonds alloués aux renseignements et à la ration militaire.

« Vous pouvez vous imaginer 4 840 USD par mois comme dotation dans une zone opérationnelle où il est dit que nous avons 21 000 militaires. L’année passée au mois de Mars, j’avais déjà mené les mêmes investigations autour du détournement de la prime de guerre, de la ration militaire et de fonds de renseignements. Je suis même tombé sur des pièces où par mois on dit que l’on a débloqué 200 000 USD alloués au renseignements. Mais au lieu de 200 000 USD, c’est peut-être 2000 USD. Et les 198 000 USD sont détournés par Les gangister. Il est urgent que ces opérations soient évaluées. Il est urgent que les effectifs militaires qui sont supposés être présent dans cette zone soient évalués, et que l’on puisse savoir exactement quels sont les obstacles à l’efficacité de ces opérations afin d’aboutir à la neutralisation de ces groupes armés qui sèment la désolation, qui sèment la mort » a dit l’honorable Jean Baptiste Kasekwa.

Ce membre de la commission défense et sécuritaire à l’assemblée nationale a touché plusieurs aspects à l’issu de sa rencontre avec les chevaliers de la plume. C’est notamment le processus DDR-C, la spoliation des maisons de l’état à Goma, la gratuité de l’enseignement de base et l’évaluation des opérations militaires à l’Est.

Signalons que les forces armées de la République démocratique du Congo avaient lancé depuis le mois d’Octobre 2019, les opérations dites des grandes envergures. C’était dans l’objectif d’éradiquer les groupes armés nationaux et étrangers. Des opérations dont selon plusieurs observateurs, n’ont pas produits des résultats escomptés.

David MAHAMBA