Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-kivu : Le député provincial Muhindo Magezi Celcé demande au chef de l’état de procéder à un nettoyage systématique de ses services pour mettre fin aux massacres à Beni

Le député provincial Muhindo Magezi Celcé élu de béni territoire, a fait remarquer dans un entretien accordé ce 26 Avril 2021 à larepublique.net, que la situation sécuritaire en province du Nord-Kivu ne fait que se détériorer avantageusement, une situation qu’il déplore car les conséquences de cette insécurité produisent la misère de la population.

« Je suis entrain de constater que les choses s’empire du jour au lendemain, d’abord les militants de différents mouvements citoyens, les élèves, les femmes puis les étudiants, tous sont descendus dans la rue pour exiger la paix à Béni. La population continue à croupir dans la misère, pas de soins ni des vivres » dit-il.

Ce parlementaire propose que le gouvernement central mette en place une commission inter-institutionnelle qui aura comme mission d’examiner minutieusement ces problèmes de la population pour en trouver des solutions concrètes en toute urgence conformément aux differentes réclamations du peuple. Il lance un appel au président Félix TSHISEKEDI de procéder au nettoyage systématique de ses services pour mettre à l’écart ceux qui jouent au jeux de l’ennemi avant son arrivée dans la zone car sa présence a un rôle capital dans la pacification cette partie du pays

Je suis de ceux qui pensent que le chef de l’état doit nettoyer les services de sécurité en commençant par l’armée congolaise et la police ainsi que certaines autorités qui gèrent la province à qui la population n’a plus confiance. Il ya des traîtres au sein de ces services qui sabotent les ordres du président de la République en collaborant avec les ennemis » a souligné Muhindo Magezi Celcé.

Pour exiger la paix à l’EST de la République Démocratique du Congo, il y a de celà deux semaines que l’on observe une série de marche pacifique à Béni ville et territoire, Butembo ainsi qu’à Goma dont la plus part de ces marches ont été dispersées par les forces de l’ordre. Les manifestants tiennent mordicus quant à l’organisation des marches quand bien même l’autorité provinciale a interdit cette pratique sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu.

Le sang de milliers des congolais continue à être versé par l’ennemi avec l’appui des certaines autorités du pays, il est grand temps de mettre fin à ce carnage, nous devons stopper cette hémorragie en toute urgence afin que la paix durable règne à l’EST de la République Démocratique du Congo a conclu cet élu de béni territoire.

Fiston Issemwami