Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : “L’amélioration des conditions de vie des magistrats est mon cheval de bataille” (Jean Namuzinda Bimpa)

Il a été élu le 13 Avril dernier, Délégué au Conseiller Supérieur de la Magistrature pour le compte de la province du Nord-Kivu. Il s’agit bien de Jean Namuzinda Bimpa, actuellement Juge au tribunal de grande instance de Butembo (Nord-Kivu). Par cette élection, il est désormais la voix, le porte parole des magistrats des tribunaux de grande instance, de commerce, de travail, des enfants et des tribunaux de paix. A cette même occasion, le Conseiller Prospère Ngongo Kapepula a été élu Délégué au Conseil Supérieur de la Magistrature pour la cour d’appel ressort du Nord-Kivu.

Élu avec 29 voix, Jean Namuzinda Bimpa se fixe l’objectif de faire de l’amélioration des conditions de vie des magistrats son cheval de bataille.

“Je ne suis pas délégué juste pour poser des problèmes au Conseil Supérieur de la Magistrature à Kinshasa. Non ! Les problèmes auxquels les magistrats sont confrontés, sont connus de tous. Etant déjà membre du Conseil Supérieur de la Magistrature, je veux plaider directement pour le changement positif et favorable à tous. Je veux plaider pour l’amélioration, je veux plaider pour que les solutions durables et adaptées à ces problèmes soient trouvées”, a-t-il fait savoir au cours de sa première sortie médiatique juste après son élection, accordée au Groupe de Presse larepublique.net.

Les Défis à relever

Les Magistrats du Nord-Kivu sont confrontés à plusieurs problèmes dans l’exercice de leurs travaux. Premièrement la question sécuritaire en province ; deuxièmement, leur barème salarial comme proposé par le Conseil Supérieur de la Magistrature en Juin 2019 n’est toujours pas respecté. Et puis les conditions sociales de Magistrats est chaotique ; à cela s’ajoute la mauvaise gestion des ressources humaines de Magistrats.

Jean Namuzinda reconnaît tous ces problèmes et pense ensemble avec tous les magistrats des juridictions civiles, trouver des solutions au cours des différents travaux au Conseil Supérieur de la Magistrature.

“… [….]… je maîtrise bien le contexte dans lequel les magistrats travaille au Nord-Kivu. C’est pas pour rien qu’ils ont voté pour moi et me faire confiance. J’ai une expérience avérée dans l’exercice de mes fonctions au Nord-Kivu. Vous allez vous souvenir avec moi que j’ai été d’abord substitut du Procureur de la République puis Juge de paix, Président du tribunal de paix et aujourd’hui Juge du tribunal de grande instance. Toutes ces fonctions au Nord-Kivu. J’ai vécu tous ces problèmes auxquels tu fais allusion. Je veux aller plaider pour que les choses s’améliorent”, a rassuré Jean Namuzinda Bimpa.

Il compte par ailleurs sur le soutien de tous les magistrats pour que son mandat de 3ans soit une réussite. Il s’engage également à organiser régulièrement des travaux de restitution afin d’actualiser le cahier de charge des magistrats du Nord-Kivu.

Asaph LITIMIRE