English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : La première dame s’imprègne de l’évolution du chantier des abris pour les sinistrés à Nyiragongo

La première dame Denise Nyakeru Tshisekedi reste active autour des sinistrés de l’éruption volcanique du 22 mai, depuis fin mai. Ce lundi, elle s’est rendue personnellement sur le site de l’érection des abris provisoires en faveur des sinistrés, à Kanyaruchinya, dans le territoire de Nyiragongo.

Denise Nyakeru Tshisekedi s’est renseignée d’elle-même sur l’évolution des travaux, ce 21 juin. Près de l’école primaire Kanyaruchinya, 1000 maisons sont en construction. C’est le génie militaire de l’armée congolaise qui est à l’œuvre.

Dans une conversation avec le général de brigade Jules Kuzangana, commandant second du génie civil en charge de l’administration et logistique de l’armée congolaise, la première dame a demandé des questions sur les matériels de construction, l’environnement de l’exécution des travaux, les difficultés liées aux travaux, le nombre de bénéficiaires, la durée des travaux.

Les 1000 maisons sont en construction en toute urgence pour permettre la reprise des cours à l’école primaire Kanyaruchinya. Comme dans les autres écoles qui ont été occupées par des sinistrés, les élèves ont des difficultés à étudier normalement suite à la présence des sinistrés dans leurs salles de classe.

A l’école primaire Kanyaruchinya, les écoliers ont profité du passage de la première dame pour présenter leurs doléances dont la réhabilitation de leur école, la construction de nouvelles salles de classe, l’augmentation du nombre des pupitres, la dotation en matériels scolaires dont des ordinateurs et enfin des objets classiques perdus lors de l’éruption du 22 mai.

Des vivres et non-vivres distribués aux sinistrés, à l’occasion

L’aide en vivres et non-vivres que fournit la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) est distribuée depuis fin mai dernier. Des camps des sinistrés et déplacés de l’éruption du 22 mai installés à Goma, dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru, en ont tour à tour bénéficié.

Depuis la semaine passée, à l’arrivée de la première dame à Goma, la liste des bénéficiaires a été étendue des camps des sinistrés à des sinistrés indirects, ciblés dans certaines institutions. Mardi passé, le lycée Amani et plusieurs écoles autour de l’école primaire d’application de l’institut de Goma (EPAIGO) ont accédé aux vivres et non-vivres après la visite de madame Denise Nyakeru Tshisekedi. Elle s’est rendue le même jour à l’hôpital de Kyeshero où elle a remis des médicaments, des vivres et des non-vivres ainsi qu’une enveloppe importante.

Comme dans ces institutions, la première dame vient de remettre, ce 21 juin, des vivres et non-vivres aux familles sinistrées basées à l’école primaire Kanyaruchinya. Elles lui ont réservé un accueil chaleureux.

Rédaction