Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu: Julien Paluku a fait son choix

Julien Paluku siégera à l’assemblée national telle est la conclusion de la reunion du Bloc Uni pour l’Emergence du Congo (BUREC) tenue a Kinshasa hier jeudi 21 février 2019.
Prenant acte de la fin de fonction de son président à la tête de l’exécutif provincial du Nord-Kivu. Le bureau bureau politique du BUREC à réceptionné la lettre de son choix politique des mains de l’honorable Julien Paluku lui-même.

« Mettant ainsi fin aux fonctions de Chef de l’exécutif provincial de la province du Nord-Kivu, cette lettre répond ainsi aux prescrits de l’article 108 de la Constitution de la République Démocratique du Congo », Indique le communiqué.

Ceci vient éclairer l’opinion après le point de presse du mercredi 20 février dernier à Goma tenu par le gouverneur sortant Julien Paluku .Point de presse qui n’a pas révélé une position Claire quant à l’avenir politique du président du BUREC.


« Cet obstacle légal étant vidé, la direction politique nationale du Burec a validé, avec satisfaction la reprise sans équivoque des fonctions de président national du Burec par Julien Paluku Kahongya » précise le compte rendu de la réunion.

Julien Paluku répond ainsi à l’ultimatum du bureau provisoire de l’Assemblée nationale qui avait demandé aux élus occupants d’autres charges que la députation, de faire le choix entre le deux, endéans 8 jours, à partir de la validation des mandats des députés, le 13 février dernier. Ce, conformément à l’article 108 de la constitution .

” Il est important de rappeler que, dans les provinces de Nord-Kivu et Maï-Ndombe, les élections de sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs n’interviendront qu’après l’organisation des scrutins directs des députés nationaux et provinciaux dans les circonscriptions de Beni-ville, Beni-territoire et Butembo (Nord Kivu) et Yumbi (Maï-Ndombe)”, a avancé le président de la CENI Corneille Nangaa sans donner une date précise.

La CENI avait reporté pour fin mars prochain les élections dans ces quatre entités pour des raisons sécuritaires et sanitaires.


Thierry kayandi