Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Nord-Kivu : JED condamne l’agression de deux journalistes par la garde universitaire de l’ISDR-Goma

Dans une lettre de protestation adressée lundi 21 octobre 2019 au Directeur Général de l’Institut Supérieur de Développement Rural (Isdr) M. José Kayumba, l’organisation Journaliste en Danger (Jed) lui a demandé de mener instamment en interne une enquête rapide et sérieuse pour retrouver les auteurs de l’agression de deux journalistes dans les installations de son institution et de ne pas laisser ces agressions impunies.

« Selon les informations à notre possession, Yvone Kapinga et Amour Christian Imani, respectivement journaliste et caméraman à Hope Channel Tv, Chaîne de télévision émettant à Goma, chef-lieu de la province de Nord Kivu, ont été copieusement tabassés, le mardi 15 octobre 2019, par un groupe d’agents de la garde de l’Institut Supérieur de Développement Rural (Isdr). Les journalistes s’y étaient rendus pour s’enquérir de la situation de la grève enclenchée par les agents de cet établissement d’enseignement supérieur, mais après l’interview avec le Secrétaire académique, les deux journalistes se sont vus interdire la sortie de l’enceinte de l’Institut », a écrit JED dans son communiqué.

JED condamne avec la dernière énergie ces violences perpétré à ces professionnels de médias.

« Les gardes universitaire ont appréhendé les deux journalistes et les ont violemment molestés et blessés, ces gardes ont cassé aussi leurs matériels de travail en les projetant par terre. JED condamne vigoureusement les méthodes brutales utilisées par ces agents de la garde universitaire contre ces deux journalistes en plein exercice de leur travail », a martelé l’ONG Journaliste en danger .

BARAK MUNYAMPFURA Héritier

English English French French Swahili Swahili