Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Nord-Kivu : Examen d’Etat 2018-2019 sans Beni et Oicha

Ils sont au total 42 232 élèves finalistes qui passent depuis lundi 25 Juin dernier, les épreuves de la session ordinaire des Examens d’État édition 2018-2019 dans la province du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo. Parmi eux, 22 074 filles. Cet examen sanctionne ainsi, le cycle de l’école secondaire en RDC.

Ces épreuves ont été lencées officiellement au Nord-Kivu par le gouverneur ad intérim de la province du Nord-Kivu, Me Feller LUTAICHIRWA au centre Goma 22 à l’école primaire CHIPUKO.

A cette occasion, le Chef intérimaire de l’exécutif provincial a révélé que ces épreuves d’examens d’État se déroulent en ce moment en RDC sans la région de Béni et de Oicha”. Selon Me Feller LUTAICHIRWA, “ce report partiel est dû à l’insécurité et la maladie à virus Ebola qui ont perturbés le calendrier scolaire”. “Un programme spécial pour cette région est déjà élaboré afin de permettre aux élèves finalistes de cette zone de passer ces épreuves au mois d’août 2019”, a-t-il rassuré.

Débuté lundi 24 Juin 2019, l’Examen d’État édition 2018-2019 va se clôturer Jeudi 27 Juin 2019 sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo, exceptée la région de Beni-ville et Oicha, secouée par la maladie à virus Ebola et l’insécurité grandissante marquée par les attaques répétitives des présumés ADF.

Barak MUNYAMPFURA Héritier

English English French French Swahili Swahili