Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Nord-Kivu : Étienne Kambale exclu de la société civile (FV) par la coordination nationale

La mesure est contenue dans une correspondance signée ce mercredi 29 janvier 2019 par Thomas D’Acquin Muiti, vice-président national et porte-parole de la société civile force vive en Rdc.

A en croire ce document, l’exclusion d’Étienne Kambale de la société civile du Nord-Kivu est consécutive aux procédures de contestation qu’il a etamé lors dernières élections de la coordination provinciale de la société civile.

« Au regard de nos statuts à nos articles 7 alinéa 5 , il est obligé à tous les membres de respecter le code d’éthique et de déontologie de la société civile force vive, à défaut de l’article 20, donne à la coordination nationale le pouvoir de se saisir de ce dossier et appliquer le régime disciplinaire prévu à l’article 44 », stupile ce document.

Entre autres, les griéffes portés à l’encontre de l’incriminé figurent le fait qu’il a traduit en justice la le Président de la société civile, élu, contestant son élection, faire annuler unilatéralement les élections de la société civile, impliquer les institutions publiques de la province dans la gestion de la société civile et faire perdre du temps aux structures et les moyens.

Pour rappel Étienne Kambale avait fait le recours pour annulation des élections ayant porté à la tête de la société civile, John Banyene le 18 juillet 2018 encours. Le candidat malheureux à ces élections disait avoir des preuves prouvant les irrégularités entretenues lors de ces élections. Il avait brandi la fiche attestant que le nouveau président de la société civile est un agent de l’État avec numéro matricule c’est qui est contraire aux statuts qui les régissent, d’aprés lui.

Valéry Mukosasenge

English English French French Swahili Swahili