Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu: Au prochain gouverneur Nande(Magloire Paluku)



Un billet de Magloire Paluku

Le prochain gouverneur Nande du Nord-Kivu devra être un homme fort
Un homme fort dans sa tête, dans son esprit, dans son mental et surtout de corps
Il devra avoir un cœur gros et grand qui supporte tout, des injures et calomnies
Il devra prêcher, enseigner en paroles ,en actions ,en silence et avoir des appuis.

Être gouverneur du Nord-Kivu, c’est affronter différentes forces endogène et exogènes
Etre capable de faire des grandes choses dans des petits actes, surtout sans gênes
Donner  priorité aux urgences communautaires, sociales, avec une politique aiguisée
Avoir de la rigueur dans la gestion et esquiver les rapports de forces pour tout excuser.

Être gouverneur du Nord-Kivu, c’est devenir l’un des grands hommes de la république
Ne pas avoir besoin de se faire dorloter par le pouvoir central, qui prend tout sans réplique
Ne pas partager ses dures journées de travail avec des  thuriféraires des beaux décors
Mais 24heures sur 24, avoir une oreille sur sa radio qui n’annonce que des morts.

Le gouverneur du Nord-Kivu est ,malheureusement, parfois maire des villes et bourgmestre
Il doit vivre à chaque seconde comme si c’était le dernier jour d’un mandat béni mais qui frustre
Il doit jouer le rôle de ses subalternes qui justifient tout manquement par la non rétrocession
Le chef de l’exécutif est aussi un homme de terrain et un bureaucrate partagé pour sa passion.
Le gouverneur du Nord-Kivu doit savoir que son mariage avec la population est fragile
C’est une vie d’un pouvoir issu du second degré, toujours contrôlé par des élus habiles
Le peuple et ses députés exigent toujours plus, même quand tout semble fait de l’argile
Et les nouveaux députés s’essayent en politique,avec des critiques que seuls ils habillent.

Le gouvernorat au Nord-Kivu n’est pas un pouvoir acquis dans la simplicité et l’équité
Le gouverneur doit s’occuper des questions ethniques, souvent capricieuses et dépitées
Peu importe son prestige ou la répugnance de certains, il doit avoir une force de frappe
Une force de frappe pour punir en bon père de famille, sans être passif, sans être satrape.

Au Nord-Kivu ; le gouverneur doit tout apprendre, tout  comprendre, doit tout prendre
Il devra se munir d’une patience divine, dans une province où la guerre peut reprendre
Il doit savoir que le peuple veut que l’on prenne soin de lui, même quand il n’a pas raison
Mettre la différence comme richesse est l’arme principale pour dissiper les comparaisons.

Être gouverneur Nande au Nord-Kivu est une faute, est une faiblesse mais c’est un Don
La nature a très bien arrangé tout dans ce cosmos que être majoritaire c’est servir les  bons
Les bons à  trier dans leurs natures humaines, sociologiques, politiques et prouesses,
Car le Nande majoritaire est minoritaire dans le partage des Avoirs ,des Savoirs et sagesse.

Choisir d’être gouverneur, dans cette province meurtrie, c’est soigner des vies endeuillées
Savoir taire les divisionnistes, révisionnistes, qui se ventent des temps des morts oubliées
Reconstruire dans des insécurités virales, des infrastructures détruites par défit et pour du faux
Croire en un avenir volé , d’une jeunesse des générations X,Y,Z, vivant un bonheur par défaut.

Le Gouverneur Nande du Nord-Kivu est un fusible qui peut sauter à chaque instant pour sauver
Pour sauver Kinshasa ,quand les pays voisins produisent les minerais du Congo, le pays à protéger
Être le second porte-parole du pays et le gouverneur-ministre de la coopération des Grands-Lacs
Savoir combattre avec des mots, pour sensibiliser les Citoyens et se défendre jusque Kamndi-Lac.

Devenir gouverneur au Nord-Kivu, c’est savoir vaincre ses propres divisions si sérieuses
Partager  entre Lubero et Beni , les saisons des règnes, en y ajoutant une dose religieuse
Savoir convaincre les communautés du pays, qu’au-delà du commerce on est politique
Effacer les tares d’un peuple introverti, collé aux principes d’un chauvinisme académique.

Magloire Paluku