Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : 13 personnes dont des malades  blessées à la machette à Goma

 
Selon les sources contactées par LAREPUBLIQUE.NET, les bandits munis des machettes, couteaux et autres armes blanches ont fait incursion aux environs de 2h du matin dans deux structures sanitaires au quartier Ndosho en ville de Goma (Nord-Kivu). Il s’agit des dispensaires Saint Christophe et Makimbilio. Le chef de quartier adjoint de Ndosho affirme que ces mêmes bandits se sont introduits dans une maison voisine où ils ont blessé un homme et sa jeune  fille d’environ 13 ans.

 

« Au dispensaire Saint Christophe, les bandits ont d’abord ravi le téléphone de l’Infirmier qui assumait la garde. Ils ont également pillé 30$. Ils ne sont pas arrêtés là. Ils se sont introduits dans des chambres des   malades pour exiger l’argent. N’ayant pas trouvé l’argent, c’est comme ça qu’ils ont commencé à tabasser les 5 malades  qui s’y trouvait en les blessant tous. Même chose au dispensaire Makimbilio où ils ont blessé à la machette  les 6 malades qui y étaient internés. Non loin de là, les bandits ont fait incursion dans une habitation où ils ont blessé un homme et sa fille » témoigne Emmanuel Kubuya, chef de quartier adjoint de Ndosho.  

11 malades blessés ont été acheminés à l’hôpital général de référence de Kyeshero. Les deux autres personnes sont admises au centre hospitalier Bethsaida pour des soins appropriés.
Le ministre provincial de la santé du Nord Kivu a rendu visite à ces blessés dans l’avant midi de ce lundi. Sans dire plus à la presse, Martial Kambumbu a dit condamné cet acte et que ses auteurs ne resteront pas impunis.

Les autorités communales de Karisimbi affirment avoir ouvert une enquête en vue de retrouver les auteurs de ce crime.
Cette nouvelle forme de criminalité inquiète plus d’un habitant de Goma car la ville venait de passer plus d’un mois d’accalmie.

Jonathan Kombi