Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Médias :UCOFEM dans sa 5ème édition du «prix jeune femme journaliste»

L’Union Congolaise des Femmes des Médias (Ucofem) a lancé le 10 Avril 2020 l’appel à candidature pour la cinquième édition du «Prix Jeune Femme Journaliste».

Pour cette année, le concours est ouvert aux blogueuses comme candidates.
Les femmes journalistes évoluant au sein d’une maison de presse congolaise ou en indépendante à la radio, la télévision, la presse écrite et en ligne vont concourir.

Le «Prix Jeune Femme Journaliste» récompense les innovations dans les contenus, les usages et la prise en compte du genre dans les productions des journalistes femmes de 30 ans maximum.
« Exercer le métier de journaliste ou blogueuse n’est pas facile. Dans un pays comme la RDC, il est encore plus difficile d’informer le public.
Ce faisant, la journaliste rencontre d’autres obstacles susceptibles de la décourager dans son travail. Malgré l’arrivée de plus en plus massive des jeunes femmes dans la filière de communication, le pourcentage des femmes employées dans les médias en RDC reste toujours inférieur, soit près de 32%
», selon le dernier rapport de monitoring sur le genre dans les médias.

Le «Prix Jeune Femme Journaliste» sera remis le 3 mai 2020 à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse. Les lauréates seront désignées par un jury composé de représentants des partenaires ainsi que des personnalités d’Ucofem.
Conditions d’éligibilité

Etre journaliste et/ou bloggeuse de la RDC, 30 ans maximum
Avoir produit et publié ou diffusé un article, un reportage audiovisuel sur les droits des femmes ou l’égalité des sexes entre mai 2019 et 28 avril 2020.
Envoyer sa candidature (productions du mois de mai 2019 au 28 avril 2020) à l’adresse: Ucofemrdc@gmail.com
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au mardi 28 Avril 2020.

Valéry Mukosasenge