English English French French Swahili Swahili

Masisi: Lukweti, quartier Général de L’APCLS passe sous le contrôle des FARDC après des violents affrontements

Depuis quelques jours de violents affrontements opposent les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), à la milice d’Alliance des patriotes pour un Congo libre et Souverain (APCLS), dans plusieurs villages du territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Ces opérations militaires s’inscrivent dans le cadre de l’état de siège visant à pacifier l’Est de la RDC, longtemps décimé par l’activisme des groupes armés et tout autre genre d’insécurité.

D’après le porte-parole de la 34ème région militaire, le Colonel Djike Kaiko Guillaume, après ces combats entre les FARDC et l’APCLS, les Forces Armées ont repris la localité de Lukweti et ses environs, une des localités que la milice contrôlait.

«Dans le cadre de l’état de siège, le secteur opérationnel Sokola 2 est passé à l’étape supérieure. Nous avons lancé des offensives contre le quartier général de Janvier Karayiri et son groupe armé. Il est en fuite, beaucoup de ses éléments ont été blessés et 4 d’entre eux ont été neutralisés », a dit à la presse ce jeudi 16 septembre, le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko.

Le bilan provisoire de ces affrontements fait état de quatre éléments neutralisés du côté de l’ennemi, ainsi que des blessés enregistrés.

Sans pour autant donner beaucoup de détails sur le bilan, notre source renseigne que ces affrontements se poursuivent jusqu’à la dernière cachette de l’ennemi afin de le mettre hors d’état de nuire.

A en croire l’armée, après ces combats, le chef rebelle Janvier Karairi et certains de ses éléments se sont enfuis dans la brousse, abandonnant ainsi leur Quartier général.

Rappelons que ces opérations militaires menées par les forces loyalistes dans la région interviennent alors que le territoire de Masisi enregistre plusieurs rendus issus de différents groupes armés dont certains de l’APCLS. Ceux-ci disent avoir répondu à l’appel du chef de l’État pour la pacification de la région.

Jérémie Kabali depuis Sake.