Trois creuseurs artisanaux de la Coopérative des Exploitants miniers artisanaux de Masisi (COOPÉRAMA) ont été tués et deux autres blessées lors d’une incident dans le carrière minière a Rubaya dans le site de Luwawo à muvumbuko par la police de mine identifier comme celle de garde de la Société Minier de Bisunzu le Dimanche 02 Juin 2019.

Selon nos  sources sur place l’incendie se produit le dimanche matin quand certains creuseurs voulaient entrées dans le carrière minier une chose interdit par un protocole d’accord lors d’une réunion du SAEMAPE du Nord-Kivu le 24 Mai 2019 entre les parties prenantes et actifs dans les sites minières de Rubaya comme prescrit dans une lettre adressée au ministre des hydraulique et électricité, mines, et hydrocarbures, industrie et PME du  Nord-Kivu date du 31 mai 2019 et confirmé par des sources très proches de la SMB.

Ausein de la COOPÉRAMA des sources hauts place n’hésitent pas a  pointe du doigt les policiers gardes de la SMB d’avoir tiré délibérément sur les creuseurs tuant ainsi trois personnes et blessant deux autres où d’autres personnes auraient porte disparu par ces mêmes policiers ,un  acte consécutif a d’autres qui démontre les mauvaises intentions de ces policiers qui vise a intimidé et a endeuillé les cresuers artisanaux ajouté cette même source. Contact a ce sujet la Société Minière de Bizunzu (SMB) a réagi dans un communiqué de presse N°/Réf: SMB/GM-NK/0306/2019

date du 03 juin 2019 rejetant en bloc ces accusations tout en affirmant qu’une alternance avait eu le dimanche 02 Juin 2019 opposant les présumés creuseurs a la Police Nationale des Mines dans le Cartier Minier de Muvumbuko qui se solde par un mort et trois blessées dont un policier pendant que les activités été suspendu suite a l’indisponibilité des services étatiques ajoutant que la victime ne possédait pas de carte d’exploitant minier artisanal et ne figurait sur aucun registre lui autorisant l’accès au site, ce

qui soulève le doute quant aux intentions de ce dernier. La SMB tient a préciser dans ce communiqué que les trois policiers présumés impliqués ont été entendus par l’Auditorat  Militaire compétent, et présentés devant le Tribunal Militaire de Garnison de Goma pour une procédure de flagrance et souhaite que la justice puise éclaircir l’opinion sur cette événement malheureux.

Cependant cette société Minière dénonce l’instrumentalisation de cette affaire par certains politiciens diffusant des fausses informations sur le nombre des morts chose qui nui a l’image de la société et menace  la résiliation anticipée

du protocole avant l’échéance des 15 mois telle que convenue dans  l’accord. Le Coordonnateur de COOPERAMA KIBOGORA Justin quand lui annoncer qu’une manifestation des creseurs artisanaux est prévu a Goma pour dénoncer  au jour les actes ignobles que subissent les creseurs artisanaux dans le carrières miniers a Rubaya de la part des policiers gardes de la SMB.

Signalons que cette incendie est la suite d’autres incendies qui ont occasionné la pertes des vies humaines dans cette longue guéguerre qui oppose les creuseurs artisanaux miniers regroupe ausein de la COOPERAMA et la Société Minière de Bizunzu sous un regard impuissant des autorités en la matière.

Par Barak MUNYAMPFURA Héritier.

MB et les creuseurs artisanaux informations démenti par la SMB .

Trois creuseurs artisanaux de la Coopérative des Exploitants miniers artisanaux de Masisi (COOPÉRAMA) ont été tués et deux autres blessées lors d’une incident dans le carrière minière a Rubaya dans le site de Luwawo à muvumbuko par la police de mine identifier comme celle de garde de la Société Minier de Bisunzu le Dimanche 02 Juin 2019.

Selon nos  sources sur place l’incendie se produit le dimanche matin quand certains creuseurs voulaient entrées dans le carrière minier une chose interdit par un protocole d’accord lors d’une réunion du SAEMAPE du Nord-Kivu le 24 Mai 2019 entre les parties prenantes et actifs dans les sites minières de Rubaya comme prescrit dans une lettre adressée au ministre des hydraulique et électricité, mines, et hydrocarbures, industrie et PME du  Nord-Kivu date du 31 mai 2019 et confirmé par des sources très proches de la SMB.

Ausein de la COOPÉRAMA des sources hauts place n’hésitent pas a  pointe du doigt les policiers gardes de la SMB d’avoir tiré délibérément sur les creuseurs tuant ainsi trois personnes et blessant deux autres où d’autres personnes auraient porte disparu par ces mêmes policiers ,un  acte consécutif a d’autres qui démontre les mauvaises intentions de ces policiers qui vise a intimidé et a endeuillé les cresuers artisanaux ajouté cette même source. Contact a ce sujet la Société Minière de Bizunzu (SMB) a réagi dans un communiqué de presse N°/Réf: SMB/GM-NK/0306/2019

date du 03 juin 2019 rejetant en bloc ces accusations tout en affirmant qu’une alternance avait eu le dimanche 02 Juin 2019 opposant les présumés creuseurs a la Police Nationale des Mines dans le Cartier Minier de Muvumbuko qui se solde par un mort et trois blessées dont un policier pendant que les activités été suspendu suite a l’indisponibilité des services étatiques ajoutant que la victime ne possédait pas de carte d’exploitant minier artisanal et ne figurait sur aucun registre lui autorisant l’accès au site, ce

qui soulève le doute quant aux intentions de ce dernier. La SMB tient a préciser dans ce communiqué que les trois policiers présumés impliqués ont été entendus par l’Auditorat  Militaire compétent, et présentés devant le Tribunal Militaire de Garnison de Goma pour une procédure de flagrance et souhaite que la justice puise éclaircir l’opinion sur cette événement malheureux.

Cependant cette société Minière dénonce l’instrumentalisation de cette affaire par certains politiciens diffusant des fausses informations sur le nombre des morts chose qui nui a l’image de la société et menace  la résiliation anticipée

du protocole avant l’échéance des 15 mois telle que convenue dans  l’accord. Le Coordonnateur de COOPERAMA KIBOGORA Justin quand lui annoncer qu’une manifestation des creseurs artisanaux est prévu a Goma pour dénoncer  au jour les actes ignobles que subissent les creseurs artisanaux dans le carrières miniers a Rubaya de la part des policiers gardes de la SMB.

Signalons que cette incendie est la suite d’autres incendies qui ont occasionné la pertes des vies humaines dans cette longue guéguerre qui oppose les creuseurs artisanaux miniers regroupe ausein de la COOPERAMA et la Société Minière de Bizunzu sous un regard impuissant des autorités en la matière.

Par Barak MUNYAMPFURA Héritier.

English English French French Swahili Swahili