English English French French Swahili Swahili

Lubero : Les habitants de Bunyatenge quittent progressivement leur village après le renforcement des positions NDC Rénové (Nord-Kivu)

Photo d’illustration Bunyatenge

La société civile de Bunyatenge alerte sur l’abandon progressif du village par certains habitants de la place. Bunyatenge est situé à plus de 40 Km au sud-ouest de Lubero-centre dans le territoire du même nom. Selon cette force vive, ce déplacement des habitants s’observe suite au renforcement des positions de Nduma Defense of Congo, NDC-Rénové.
Les habitants de Bunyatenge craignent que les présumés miliciens NDC Rénové ne s’apprennent à la population pour venger un des leurs, lynché par la population Lundi 22 Juillet dernier, au cours d’une tension de protestation contre l’assassinat d’un enseignant de la place qui était tué par le présumé milicien abattu à son tour par la population.

Le Président de la société civile locale note un climat de peur depuis Mardi dans la matinée au reste des habitants du village.

« La situation est timide à Bunyatenge. Depuis lundi dans la soirée, il y’a eu des renforts de Mayimayi qui sont venus de Mbwavinywa [Village situé à plus de 30 Km au sud-ouest de Bunyatenge : ndlr]. Ce qui est pour le moment c’est le déplacement des habitants qui craignent une éventuelle attaque. Par ce que on ne sait pas comment les Mayimayi vont réagir face à la vengeance de la population » a fait savoir Muhindo Mugheni, Président de la société civile de Bunyatenge.

Il demande cependant à l’armée loyaliste et aux autorités politico-administratives de restaurer l’autorité de l’Etat dans la zone de Bunyatenge.

« A partir des incidents du lundi dernier, la population réclame la présence des agents de l’ordre et donc l’armée régulière pour concrétiser la souveraineté. Nous sommes vraiment fatigués du caporalisme des Mayimayi. Depuis 3 ans maintenant, ils font la loi dans le village de Bunyatenge et ses environs. Désormais la population réclame l’armée régulière, la police, les autorités administratives, pour dire qu’il faut restaurer l’autorité de l’Etat dans la zone de Bunyatenge » a plaidé Muhindo Mugheni.

Lundi 22 Juillet dernier, les habitants de Bunyatenge ont lynché un présumé combattant de Nduma Defense of Congo Rénové, accusé d’avoir mis fin à la vie d’un citoyen de la place. Le mouvement NDC Rénové avait qualifié ce présumé milicien de « déserteur » dans un communiqué de presse publié en début de semaine sur les réseaux sociaux.

Asaph LITIMIRE