Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Le gouvernement américain promet son implication pour mettre fin à l’épidémie d’Ebola en Afrique centrale et de l’Ouest

L’administration Biden fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire en sorte que les États-Unis prennent la tête des actions visant à mettre fin aux 

Épidémies d’Ebola et la covid-19. Cette assurance a été formulée dans une déclaration publiée ce mardi 16 février par la maison blanche. 

Dans cette déclaration, la maison blanche regrette que l’épidémie d’Ébola a émergé de nouveau, simultanément en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest alors que le monde est secoué par la covid-19. Les États-Unis s’engagent de « faire tout ce qui est en leur pouvoir pour réagir rapidement, efficacement et avec des ressources proportionnées pour mettre fin à ces épidémies avant qu’elles ne prennent une dimension supérieure ».

Cette déclaration indique aussi que « le président Biden a été informé de la situation en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest, et que ses prières vont aux familles de ceux qui sont décédés ou touchés par Ébola, la COVID-19 et d’autres défis mondiaux en matière de santé. »

Le 16 février, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis Jake Sullivan s’est entretenu avec les ambassadeurs de la Guinée, de la république démocratique du Congo, de la Sierra Leone et du Libéria aux États-Unis. Dans leur entretien, indique la maison blanche, ce conseiller leur a fait part de la volonté des États-Unis de travailler en étroite collaboration avec les gouvernements des pays touchés et des pays voisins dont les citoyens risquent d’être exposés à la propagation de l’épidémie actuelle. Sullivan a souligné l’engagement du président Biden à veiller à ce que les États-Unis prennent la tête des efforts derenforcement de la sécurité sanitaire et de mise en place de meilleurs systèmes pour prévenir, détecter et répondre aux urgences sanitaires.

Cette déclaration intervient au moment où la province du Nord-Kivu est frappée par une nouvelle épidémie d’Ebola.

Robert Tsongo