English English French French Swahili Swahili

Kinshasa : Des dérapages signalés dans l’organisation des épreuves de l’exetat 2020.

Un inspecteur a été surpris mains dans le sac, dans la matinée de ce mercredi 2 septembre en pleine opération de monnayage des commissions d’affectation pour l’oral de français. Le fait s’est passé dans l’une des inspections provinciales dont nous taisons le nom.

Des sources concordantes affirment que tout a commencé vers 5 heures locales. Les professeurs de français envahissent le bureau de l’inspection. Ils sont au moins une cinquantaine, ceux-ci n’étaient pas affectés par l’inspection. Ils cherchent à remplacer les absents.

Devant cette demande pressante, l’inspecteur profite de cette occasion pour se faire la santé financière. Il demande à ceux-ci d’établir une liste moyennant une somme de 10 mille francs congolais, le candidat. Les enseignants se bousculent pour écrire leur nom moyennant cette caution. Ceux qui n’en n’ont pas de recrovillent. Dans ce cafriage arrive l’autorité hiérarchique de cet inspecteur. Cette autorité l’attrape en flagrant délit de corruption. Elle demande que soient annulées toutes les affectations délivrées par l’inspecteur corrompu. Devant la foule, l’autorité hiérarchique promet des sanctions à son subalterne.

Cependant, nos sources ajoutent que cette opération est routinière chaque année à la période des épreuves de hors- session de l’examen d’état dans cette inspection provinciale. D’autres parlent même de moneyage de points par des examinateurs dans les centres.

En ce moment où le Président de la République combat la corruption, il serait mieux de se pencher également à cette forme de corruption qui ne doit rester impunie.

Robert Tsongo depuis Kinshasa