English English French French Swahili Swahili

Insécurité à l’est de la RDC : Plus de 200 mille signatures sont attendues par les mouvements citoyens

Mobiliser plus de 200 mille signatures pour exiger la paix à l’est de la RD Congo particulièrement en territoire de Beni, une entité longtemps meurtrière, tel est l’objectif d’une pétition en gestation initiée par certains membres des mouvements citoyens œuvrant au Nord-Kivu. Annonce faite ce 17 Août 2020 dans un point de presse tenu à Goma.

Soucieux du retour de la paix à l’est du pays, les initiateurs de cette pétition veulent interpeller la conscience des autorités politico-administratives sur la situation sécuritaire inquiétante depuis près de trois décennies. Les mouvements citoyens Génération Positive, Raiya nasimama, MNC, Veranda Mutsanga et Congo Amani ni leo appellent la population du Nord-Kivu de s’approprier cette lutte afin d’aboutir à un résultat escompté.

« La motivation c’est le souci de voir la paix revenir à l’est de la RDC particulièrement à Beni. Nous n’allons pas nous taire tant que la paix ne sera pas là. Nous appelons chacun là où il se trouve qu’il puisse s’approprier cette initiative. Nous demandons à tout le monde de signer cette pétition sans pouvoir négliger sa signature » a dit Jimmy Nziali, leader du mouvement Génération Positive et porte parole l’initiative ‘’ Congo Amani ni Leo ‘’.

Cette action fédératrice consiste à mobiliser les signatures de la population congolaise pour exiger au gouvernement central et à la communauté internationale, la paix à l’est du pays.

« Ce n’est pas parce qu’il y’a eu des actions qui ont été faites il y’a de cela 10 ans ou 20 ans qu’aujourd’hui en 2020 la voix qui réclame la paix en RDC va se taire. Nous sommes entrain de viser un minimum de 200 mille signatures. Déjà la constitution nous recommande d’avoir 100 mille signatures mais nous le minimum que nous cherchons c’est 200 mille. Et le maximum c’est un plafond. Même si on peut avoir 20 millions de signatures, ça nous arrangera » a fait savoir Hussein Jammal, acteur de la société civile engagé dans la thématique mines et coordonnateur de l’initiative ‘’ Congo Amani ni leo ( La paix au Congo c’est aujourd’hui ).

Signalons que ceux qui vont signer cette pétition seront entrain de dire non au projet de scission de la Province du Nord-Kivu, non au mandat actuel de la monusco et d’interpeller le gouvernement dans une diplomatie vers l’Union Européenne afin d’éradiquer l’activisme des groupes armés nationaux et étrangers.

David Mahamba