English English French French Swahili Swahili

Goma : Une dizaine d’enseignants arrêtés dans une marche pacifique (Nord-Kivu)

Tout part d’ une marche de revendication, organisée ce Vendredi 8 mai 2020 en ville de Goma (Nord-Kivu). Constitués essentiellement des nouvelles unités, ces professionnels de la craie exigeaient par cett action, le paiement de leurs arriérés de salaire.

C’est aux environs de 8 heures locales au rond point instigo de Goma, qu’une dizaine d’enseignants ont été arrêtés par la police en pleine préparation d’une marche pacifique dénommée “marche de la faim”.

« Aujourd’hui probablement comme vous le savez depuis septembre il était prévu que le gouvernement paye les enseignants N.U et N.P jusqu’au mois d’avril. Mais nous voici au mois de mai rien n’a été fait. Une marche pacifique était organisée par tous les enseignants de la ville de goma dans c’est par une grande surprise ce matin à 8heure locale que les enseignants qui s’y préparaient pour cette cause viennent d’être arrêtés par la police y compris le président du syndicat des enseignants du nord-kivu mr Innocent Shamavu », fustige un enseignant, membre

Pour rappel, la république démocratique du Congo autorise des marches avec des exigences. Les enseignants en ont ils fait référence?


« Nous sommes dans un état de droit les enseignants comme tous les travailleurs ont le plein droit de recevoir leurs salaires. Il est bien prévu que tout travailleur doit mérite son dû voilà pourquoi nous le revendiquons. Et si la police ne relâche pas nos amis nous allons descendre en masse dans la rue
», ajoute t il.

C’est sur instruction du président de la rdc qu’une interdiction de tout rassemblement de plus de 20 personnes a été prôné pour freiner la propagation du covid-19 dans tout le pays et cela par l’observance des règles d’hygiènes et des mesures barrières dont : éviter de se serrer les mains, maintenir une distance de plus au-moins un mètre et ensuite se laver régulièrement les mais avec du savon.

Les enseignants de la ville de goma demandent au gouvernement congolais la libération immédiate des enseignants arrêtés par la police sans aucune condition dans un moindre délai.

Trésor Wayitsomaya