English English French French Swahili Swahili

Goma: Une affaire de vente de diamant éclabousse la réputation de l’église catholique.

C’est après une dénonciation ce jeudi 16 septembre de la coopérative minière Buuma du Nord-Kivu. Cette association accuse le diocèse de Goma de n’avoir pas réglé sa dette d’achat de diamant d’une valeur de deux millions sept cents mille dollars américains(2, 700,000$).

La coopérative Buuma dit avoir été sollicitée par l’église catholique à travers le diocèse de Goma sur commande de Rome qui avait besoin des pierres précieuses pour la construction des œuvres liturgiques. C’est ainsi, rapporte le communiqué, cette coopérative minière a livré son diamant.

Certains responsables de la société minière Buuma

Le même document renseigne que tous les  rendez-vous de paiement n’ont jamais été respectés pour régler les comptes. Une situation ayant conduit cette structure à engager un procès contre l’église catholique dans différents tribaux de la place.

«Malgré  les  éventails de rapprochement, de médiation, des promesses non réalisées, l’église n’est  toujours pas  soucieuse des tous les dépendants de la société minière Buuma, cette attitude est en train de ternir à l’image de l’église catholique par l’intermédiaire de certains prélats catholiques», peut- on lire dans ce document.

Cependant certains proches  de l’église catholique (diocèse de  Goma)  affirment reconnaître  ce dossier  mais qualifient d’exorbitant le montant fixé par ladite coopérative.

La coopérative minière Buuma recommande à l’église catholique de la remettre dans ses  droits tel que convenu dans les différentes clauses.

Signalons que c’est depuis 2017 que l’église catholique  avait signé un compromis avec la coopérative minière Buuma dans le but de lui faciliter l’obtention des pierres précieuses.

Trésor Wayitsomaya