Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : Les petits commerçants transfrontaliers dotés des tricycles au profit de leurs activités

Le Projet de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands Lacs(PFCGL) vient de doter ce 29 juillet 2020, Vingt (20) tricycles aux Associations des Petits Commerçants transfrontaliers(ACT) œuvrant à Kasindi, Bunagana et Goma qui viennent respectivement de recevoir (5), (5), (10) tricycles. Des engins qui vont répondre à un besoin capital des petits commerçants transfrontaliers pour assurer la continuité du commerce pendant cette période de la fermeture des frontières à cause de la maladie à Coronavirus.

Le PFCGL a acquis Vingt motos tricycles afin de faciliter le transport des marchandises des petits commerçants transfrontaliers, pendant cette période de Coronavirus où les mouvements des personnes sont restreints, fait savoir Alain Bokuma Coordonnateur provincial du PFCGL, à l’issu de la cérémonie de remise officielle des ces engins aux bénéficiaires. Pour lui, la dotation de ces tricycles est une réponse au manque de transport pour le groupage.

« La distribution de ces tricycles va répondre à une demande pressante des petits commerçants qui se plaignaient du manque de transport pour assurer la continuité du commerce selon les exigences des migrations des pays frontaliers. Les petits commerçants, en l’occurrence les personnes vivant avec handicap et les autres transporteurs qui assurent la traversée des marchandises par le portage, avec des moyens limités, ne peuvent se permettre d’accéder à ces exigences actuelles du groupage » a dit Alain Bokuma. 

Et de poursuivre « Pour pallier à ce problème, le PFCGL a inscrit au moment de l’élaboration de son plan de travail et de budget annuel (PTBA) 2020, la mise à disposition des tricycles aux associations des petits commerçants transfrontaliers (ACT) afin qu’ils continuent avec leurs activités et réduire le choc lié à la Coved 19 et à la modernisation des frontières ».

Cependant, le coordonnateur provincial du PFCGL pense que les bénéficiaires vont utiliser ces engins, uniquement dans le cadre de la mise en œuvre de leurs activités et prendront soins de leur durabilité.

Dotation des tricycles, projet financé par la banque mondiale

Exécuté par la banque mondiale en partenariat avec le gouvernement congolais, la mise en œuvre de ces tricycles représente des éléments importants dans l’adaptation à des mesures barrières de la Covid19 pour arrêter sa propagation, reconnaît Mona Neiblir, chef du bureau de la banque mondiale, zone est à Goma.

« L’utilisation des tricycles dans le système de groupage au sein des associations des petits commerçants transfrontaliers, se base sur un travail de collaboration étroite depuis le début du projet avec ces associations. Ces efforts sont aussi au bénéfice de la population des villes proches des frontières. Car cet appui va faciliter d’accumuler les impacts négatifs sur le prix des produits dans les zones frontières » a dit Madame Mona Neiblir.

Pour sa part le ministre provincial du commerce a félicité le travail abattu par le PFCGL. Jean Ruyange, représentant de l’autorité provinciale à cette cérémonie, à appelé les bénéficiaires à la recevabilité et faire bon usage de ces tricycles.

« Le PFCGL est financé par la banque mondiale, mais c’est un crédit pour la RD Congo. Les ACT est un domaine clé de ce projet de facilitation.Nous remettons des tricycles aux plateformes des petits commerçants. Ce n’est pas la gratuité, il y’a la redevabilité que ces plateformes doivent rendre. Il faudra faire en sorte que vous puissiez réaliser la maintenance de ces engins comme il faut » a dit Jean Ruyange.

De leur côté les ACT bénéficiaires ont salué le geste de bonne foi, posé par le PFCGL. Ces dernières ont promis faire bon usage avec ces engins qui viennent répondre à leur besoin primordial.

Nous sommes heureux de voir le gouvernement congolais, songer à nous. Le PFCGL vient de nous doter des motos tricycles. Nous promettons de faire bon usage. Nous demandons aux autorités de penser à l’ouverture des frontières afin de bien continuer à exercer nos activités » a dit Bisimwa Mitima Jacques, président des personnes vivant avec handicap qui exercent le petit commerce transfrontalier, l’une des associations bénéficiaires.

Ces ACT ont également bénéficié quatre caméras infrarouges pour détecter la température à distance, aux zones frontières.

Signalons que depuis le 22 mars 2020, le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi et la RDC ont fermé leurs frontières respectives dans le but de diminuer le risque de propagation du Coronavirus. Des perturbations sont enregistrées au niveau du petit commerce transfrontalier.

Pour palier à ce désagrément involontaire, le PFCGL a proposé aux petits commerçants des postes transfrontaliers de la petite barrière de Goma, Bunagana, Kasindi au Nord-Kivu et Ruzizi 1 et 2 au Sud-Kivu, le recours au système d’achat groupé des marchandises qui date de 2018. Un système qui consiste à effectuer une mise en ensemble des marchandises de même type (catégorie) à partir du pays d’origine de la marchandise ( Rwanda, Ouganda ou RD Congo) et de les faire traverser la frontière au moyen des transporteurs à l’aide des camionnettes ou tricycles.

David Mahamba