English English French French Swahili Swahili

Goma : Les activités partiellement paralysées dans la ville et à Buhene suite aux tueries de Turunga (Nord-Kivu)

Manifestations des jeunes de Buhene. PH: Bark/ la république

Les activités économiques sont restées partiellement paralysées depuis la matinée de ce mercredi dans la partie Nord de la ville de Goma (Nord-Kivu) et à Turunga (Nyiragongo) suite aux manifestations des jeunes en colère contre les nouvelles tueries qui ont coûté la vie à quatre personnes et sept autres blessées à Turunga, un autre quartier périphérique de la ville de Goma dans le territoire de Nyiragongo, la nuit du Mardi 23 Juillet à ce Mercredi 24 Juillet 2019.

Les jeunes du quartier Buhene sont descendus dans la rue en signe de protestation contre ces tueries sillonnant la partie Nord de la ville Goma jusqu’à la mairie de la ville pour interpeller les autorités suite à ces tueries d’hommes armés en répétition dans cette partie.

Tract des manifestants de Buhene. PH: la république
Traduction : “Nous, habitants de Turunga et Buhene, appelons le maire de ville et le commandant de la police à bien faire leur travail. 5personnes tuées à 19h30”

Un des leaders de cette partie de Goma condamne cette situation qui perdure dans cette zone.

“Nous ne comprenons pas comment les gens peuvent continuer à être tués sous le regard impuissant des forces de sécurité qui ne savent pas accomplir leurs missions. D’où nous demandons que la partie Nord de la ville du côté de Nyiragongo soit annexé à la ville de Goma pour assurer une meilleure sécurité aux paisibles citoyens” suggère Bwanapuwa, un jeune leader du milieu.

Le maire de la ville de Goma et le commandant de la police Nord-Kivu Le Colonel Vanne, arrivés sur le lieu du drame, ont appelé les jeunes en colère au calme et à privilégier l’intérêt de la nation.

L’adresse de l’autorité urbaine a été momentanément perturbée par certains manifestants qui ont recouru au jeu de pierre. La police est intervenue par gaz lacrymogène pour calmer la situation. Et les commerces sont restés suite à cette situation.

Barak MUNYAMPFURA Héritier