Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : Le personnel du PFCGL, formé sur la prévention du Coronavirus

Les participants à la formation

Le lundi 16 mars 2020, l’expert santé, hygiène et assainissement du Projet de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands Lacs, le Docteur Jérémie TSHILEU, a sensibilisé le personnel du bureau de Goma sur les règles d’hygiène à respecter au bureau comme dans la vie de tous les jours pour éviter la propagation du CORONAVIRUS.

Les coronavirus forment une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies très diverses chez l’homme, allant du rhume banal au Syndrome Respiratoire Aigüe Sévère, a-t-il souligné, et peuvent causer également un certain nombre de maladies chez l’animal. Les symptômes sont la toux ; le rhume, fièvre et difficultés respiratoires suivant une certaine échelle de gravité.

La première protection ou prévention est l’information .Il faut s’informer régulièrement et à tout moment pour connaitre les consignes du ministère de la santé à travers son personnel impliqué dans la lutte et les médias. “Soyez élégant et informez vous sur le COVID19. Evitez de propager les rumeurs et suivez les conseils précis de santé publique de l’OMS et de l’autorité sanitaire locale » recommande l’Organisation mondiale de la Santé.

Respecter les règles d’hygiène

Pour le Docteur Jérémie TSHILEU, tout agent doit se laver régulièrement les mains plusieurs fois par jour avec de l’eau et du savon ou un désinfectant à base d’alcool ; éviter de se frotter les yeux, de se curer le nez et toucher la bouche chaque fois que les mains ne sont pas lavées ; se couvrir le nez et la bouche en toussant et en éternuant avec un mouchoir ou le creux du coude fléchi couvrant la bouche et le nez;

Tout agent avec le moindre symptôme même bénigne devra rester chez lui à la maison jusqu’à la guérison totale ; rester chacun dans son bureau et communiquer plus au téléphone et email ; éviter tout contact étroit avec une personne présentant des symptômes de rhume ou de fièvre et autres signe respiratoire ; éviter les contacts non protégés des animaux de ferme ou sauvages ;

Il faut également limiter les déplacements au strict nécessaire ; bien cuire la viande, les aliments et les œufs et éviter de souiller les aliments à consommer crus lors de manipulation des produit d’origine animal ; porter le masque si vous êtes malade ou si vous vous retrouvez dans un milieu collectif mêlé des personnes inconnues (marché, dans les transport en commun, églises, banques…ou si vous surveillez un malade contaminé et en toute circonstance critique pour limiter la propagation de la maladie.

Nettoyer correctement les bureaux

Il a également réalisé une séance de briefing spécial avec la nettoyeuse du bureau pour l’hygiène et décontamination des surfaces, des bureaux et de la salle des réunions.

Au cours de cette séance, le personnel a appris comment bien se laver les mains et les moments critiques pour porter les masques et/ou les gants et aussi comment les porter et les enlever en toute sécurité.

Il a interpelé tout le personnel à observer scrupuleusement ces règles et les faire appliquer à tout visiteur. Cette intervention vise à renforcer les mesures préventives. Du coté logistique un état de besoin a été émis pour le renforcement de la disponibilité des kits Wash et  la communication de risque avec engagement communautaire.

Travaillant au quotidien avec les migrants spécialement les petits commerçants transfrontaliers, le PFCGL compte lancer si tôt des journées porte-ouverte pour la sensibilisation des cibles du projet sur tous les sites d’intervention du projet et particulièrement au niveau des postes frontières pour protéger les migrants.

La Rédaction