Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : le maire a une semaine pour endiguer l’insécurité grandissante.(Jean Paul Lumbulumbu)

Me Jean Paul Lumbulumbu


La notabilité du Nord-Kivu accorde un délais d’une semaine à la mairie de Goma pour mettre un terme à l’insécurité qui fait là une ce dernier temps en ville de Goma.

Dans une correspondance adressé au maire de la ville, cette structure proche de la société civile annonce des manifestations pacifiques allant même jusqu’à exiger la démission de l’autorité urbaine.

Dans cette correspondance signée par me Jean paul Lumbulumbu , point focal des notables du Nord-Kivu, il est fustigé les cas des pillages nocturnes répétitifs et à caractère collectif opérés par des hommes, femmes et enfants porteurs d’armes blanches et armes à feu dans plusieurs quartiers de Goma comme Majengo, Katoyi, Katindo, Kasika, Mabanga Nord et Mabanga Sud.

«Dans un immobilisme qui frise une complicité si non une abstention coupable des autorités, la population de ces quartiers ne dort plus voilà deux semaines. Sifflets, claquettes des casseroles, voilà ce qui agrémente la soirée des paisibles populations chaque nuit dans ces quartiers» s’indigne d’un ton ferme ce notable.

Le Collectif des notabilités hausse le ton et lance un ultimatum d’une semaine au Maire de Goma pour mettre un terme aux souffrances de la population a défaut, des manifestations pacifiques allant jusqu’à solliciter sa démission seront envisagées, souligne ce communiqué.

Valéry Mukosasenge