Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : La distanciation sociale, ignorée par certains conducteurs de transport en commun (Nord-Kivu)

Photo d’illustration

Face à la persistante menace du Covid-19 dans le monde, particulièrement en RDC où les cas des personnes atteintes grimpent du jour au lendemain, le respect des gestes barrières est de rigueur. Cependant il s’observe certaines couches de la population qui semblent ignorer les règles édictées par les autorités pour barrer la propagation de cette pandémie.

La plupart des conducteurs taxis bus de transport en commun en ville de Goma, ne respectent plus les règles de la distanciation sociale. Conséquence, un bus qui transportait 8 personnes, proportionné aux mesures édictées par les autorités, transporte actuellement le double depuis près de deux semaines.

Sur l’axe routier turunga -rond-point signers en passant par le marché central de Virunga, le non respect des gestes barrières s’observe au chef des conducteurs. Il s’agit des bus trans-ville dans lesquels les conducteurs transportent expressément plus de 10 personnes, où les usagers sont entassés les uns aux autres.

« Avertis des conséquences graves du Coronavirus, nous sommes contre l’attitude de nos conducteurs. Nous leurs disons de respecter les règles édictées par les autorités mais sans succès. Comme nous n’avons pas le moyen de nous procurer nos voitures privées, nous acceptons ainsi » lance un usager.

Interrogé un conducteur de taxi bus, estime que le transport des passagers en nombre réduit est un manque à gagner. Jospin pense que cela joue négative aux recettes journalières exigées par leur patron.

Par contre un commissaire de la police de circulation routière qui a requit l’anonymat déplore ce comportement déviant de certains conducteurs. Pour lui, tous les récalcitrants doivent subir la rigueur de la loi car, poursuit-il, aucune déclaration autorisant aux chauffeurs de transporter le maximum des personnes n’est encore annoncée.

Rappelons que la maire de la ville de Goma avait instauré en mars dernier, la mesure de limitation du nombre des passagers dans les bus de transport en commune à 8 pour le bus de marque HIACE qui transportait jadis 18 personnes. Ceci était consécutive à un certain nombre des mesures prises par le président Félix Tshisekedi pour limiter la propagation du Covid-19, lors de son adresse à la nation du 18 mars dernier.

Trésor Wayitsomaya