Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : « Il n’est pas interdit à un ancien politicien de choisir être activiste des droits de l’homme » Jimmy Nziali

Il n’est pas interdit à un ancien politicien de choisir d’être activiste des droits de l’homme, rétorque Jimmy Nziali, activiste pro-démocratie et représentant du mouvement civique ‘’ Génération Positive ‘’. Il l’a fait savoir ce 21 Août à Goma, après sortie médiatique de certains mouvements citoyens à l’égard de sa personne. 

Ancien acteur politique, à ce jour activiste des droits humains, Jimmy Nziali pense que tout est question de choix dans la vie.

« Quand je faisais la politique, notre maître nous disait que c’était un jeu d’intérêt. Si Jimmy faisait tout ce qu’il faisait, donnait toute l’énergie qu’il donnait, il s’attendait à un bon résultat. Comme on ne m’a pas donné ce que j’attendais, je suis en droit de vous dire que je suis déçu. Et si je part à cause de ça, c’est fonder » a-t-il dit.

Dans leur récente déclaration, certains membres des mouvements citoyens du Nord-Kivu ont désavoué Jimmy Nziali, le traitant de l’usurpateur dans l’activisme pro-démocratie. Ils se sont indignés contre les politiciens infiltrés dans la lutte citoyenne en marchandant les acquis de leur combat au prix du sacrifice suprême. Ils ont par ailleurs rappelé à leur frère Jimmy Nziali qu’on ne peut jamais s’improviser de devenir activiste pro-démocratie car c’est toute une école.

David Mahamba