English English French French Swahili Swahili

Goma : la COMICO exige des enquêtes sur le meurtre du Responsable des écoles musulmanes


Le coordonnateur des écoles musulmanes du Nord Kivu a été froidement abattu dans la nuit de lundi à ce mardi près de son domicile au quartier Himbi dans la commune de Goma. Selon les premières informations parvenues à la République.net, Ally Matungulu a été tué par des bandits armés quand il revenait de la mosquée pour la prière vespérale.
« Il a été assassiné hier en quittant la mosquée Ntanzi tout près de léglise Antiokia. Mais jusque-là les circonstances de ce meurtre ne sont pas encore élucidées. Les services publics de lEtat sont en train de mener des enquêtes. Cest à lissue de celles-ci que la population sera informée davantage sur cet assassinat. Cest un coordonnateur rassembleur, hospitalier, qui gérait bien son personnel. Je ne crois donc pas que cet assassinat soit lié aux fonctions quil assumait » confirme Sheikh Amisi Lupota, un des portes paroles de la communauté islamique au Congo, Comico Nord Kivu.
Joint au téléphone à partir du lieu de drame, cheikh Lupota a indiqué que lassassinat du coordonnateur des écoles musulmanes au Nord Kivu est une perte énorme pour la communauté. Doù la nécessité de louverture dune enquête indépendante en vue de savoir les mobiles de ce crime. « Nous sommes ici en face des autorités islamiques qui veulent en savoir davantage également. A moins que nous soyons édifiées par les services de lordre mais la communauté se demande également pourquoi Sherik Ally a été tué. Nous voulons donc savoir cela à partir des services de lordre » lance-t-il.
Le chef de quartier Himbi confirme la nouvelle. Mutete Mwenyemali annonce le déclenchement dune enquête par les services spécialisés en vue de dénicher les auteurs de ce drame.
Au cours de la parade hebdomadaire de la police tenue lundi à Goma, le commissaire provincial de la police au Nord Kivu, le Général Placide Nyembo, avait promis la sécurité à la population et ses biens en cette période de fin dannée.

Jonathan Kombi