English English French French Swahili Swahili

Goma : « Ce n’est plus l’heure de lutter pour verser le sang des congolais, l’heure actuelle c’est pour la lutte politique » Trésor Sendihi de PARECO/PAP

Dans un message adressé ce 16 janvier 2021 à Goma, à la jeunesse de la coalition des résistants patriotes congolais (PARECO/PAP), le président de la ligue des jeunes de ce parti a indiqué que son parti fait un combat pour un état de droit.

Face à l’intention des jeunes du parti politique PARECO/PAP, qui tentaient de rejoindre la brousse en prenant les armes, le président de la ligue des jeunes de ce parti appelle ces derniers à l’apaisement. Trésor SENDIHI pense que la réaction positive du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde qui a tranché en leur faveur, est un ouf de soulagement à tous les cadres et sympathisants du parti, en particulier la jeunesse.

« L’excellence Gilbert Kankonde vient de résoudre un problème de l’instabilité à l’Est de la RDC. J’étais sous pression des jeunes qui menaçaient de reprendre les armes et réclamaient à corps et à sang, l’imperium de notre parti politique qui était déjà pris par une catégorie des personnes que nous avions d’ailleurs recrutées il n’y a même pas 7 ans. J’appelle tous nos jeunes à l’apaisement. Je leur dis que notre parti est revenu. Le président national statutaire c’est Bazir Serushago. Il sera toujours assisté par son premier vice-président Lufungulo Ciruza. Ceux-là qui avaient cette tendance de rejoindre la brousse pour lancer des hostilités afin de conquérir à sang notre parti politique, je les appelle au calme. Nous continuons notre lutte politique et non la lutte armée. » a indiqué Trésor Sendihi.

Déterminé à mobiliser tous les jeunes du parti afin de soutenir les efforts du président Félix Tshisekedi qui prône l’état de droit, le patron de la ligue des jeunes de la PARECO/PAP soutient la lutte contre les groupes armés sur l’ensemble du territoire national. Ce qui est une source de l’insécurité, surtout à l’Est du pays. Trésor Sendihi est plutôt pour la lutte politique afin que la paix soit une réalité en RDC.

« Le PARECO/PAP fait un combat pour un état de droit. Nous nous battrons jusqu’aux dernières gouttes de notre sang. Sinon les gens marcheront sur nos cadavres » a-t-il ajouté.

Signalons que le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde a exhorté les parties prenantes à convoquer dans le délai de trois mois, la convention nationale du parti tel que prévoit leurs statuts. C’est suite à l’exclusion du parti de SAFARI NGANIZI Jacques et son complice BUDA MUDOSA. Ces derniers avaient été exclus pour manquement grave aux idéaux de PARECO/PAP.

David MAHAMBA