English English French French Swahili Swahili

État de siège : Un militaire et un policier aux Gouvernorats du Nord-Kivu et de l’Ituri (Ordonnance)

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’état d’urgence décrétée par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en vue de pacifier la partie orientale de la République démocratique du Congo, la direction des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri est confiée, à partir de ce jeudi, aux Forces armées et à la police nationale congolaise pendant trente jours.

A en croire le porte-parole du chef de l’Etat, Kasongo Mwema Yamba, « les immunités et les privilèges de juridiction cessent de produire leurs effets ». Les juridictions civiles sont remplacées par celles militaires. Les réunions et les mouvements pouvant mettre en mal cette mesure, sont interdits.

Dans son discours à la nation, le président de la République a réitéré son engagement à tout mettre en œuvre afin mettre un terme au terrorisme dans l’Est de la Rdc.

« Je salue la bravoure de nos vaillantes forces armées qui se battent jour et nuit et je réaffirme ma décision d’aborder de la manière la plus efficace qu’il soit ce problème de terrorisme dans l’Est de la République démocratique du Congo », a-t-il indiqué.

Par la même occasion, Félix Tshisekedi a rassuré la population de l’Est du pays qu’il n’a jamais oublié les engagements pris pour restaurer la paix cette contrée.

« J’ai à l’esprit mes engagements solennels pris lors de la course à la magistrature suprême et que j’ai réitéré lors de mon investiture. L’un d’eux était de faire tout ce qui est à mon pouvoir pour mener une lutte acharnée contre l’insécurité à l’Est du pays. Je m’engage dans cette lutte avec détermination à trouver une solution définitive à l’inacceptable situation de l’Est. J’entends le cri de détresse de notre population et ressens les douleurs qu’éprouvent nos mères, nos sœurs, nos filles dans ces provinces ravagées par la barbarie ».

A la population congolaise dans son ensemble, Félix Tshisekedi a exhorté à adopter une attitude responsable. Dans la même optique, il a appelé au soutien des forces armées pour mettre fin à l’insécurité.

« J’invite chaque congolaise et chaque congolais à une mobilisation totale pour faire front avec nos forces armées déployées pour sécuriser notre territoire. Nos vaillants militaires doivent être appuyés par une prise de conscience collective de tous leurs compatriotes », a-t-il déclaré.

OuragaFm/Reprise