English English French French Swahili Swahili

ESU-UNIKIN: Muhindo Nzangi pose la première pierre de construction des auditoires polyvalents.

Les cérémonies y relatives se sont déroulées ce lundi 09 Août dans la concession de cette université.

Dans son allocution, le ministre de l’ESU a indiqué ” cet événement s’inscrit dans la dynamique de l’amélioration des infrastructures conformément au programme du gouvernement de la République.” 

Le ministre a fait savoir qu’il est préoccupé par la dégradation inquiétante des bâtiments de l’Unikin. “Tout doit être fait pour sauver la splendeur de la colline inspirée qui s’effrite jour après jour“, insiste le patron de l’enseignement supérieur et universitaire.

La maquette du projet

Au-delà de l’appui du gouvernement, Muhindo Nzangi précise que désormais, les frais que les étudiants payent pour la construction et la rénovation des universités doivent utilement servir à quelque chose.

«Camarades étudiants, plus de 15 ans, vous êtes appelés à payer 20$ pour la construction et la rénovation de vos bâtiments. Malheureusement, le constat fait sur le terrain montre que rien n’a été fait. C’est pour cela, dès ma prise de fonction, j’ai demandé aux différents comités de gestion de créer des comptes spéciaux qui vont loger cet argent afin que ça puisse nous aider, en dehors des appuis du gouvernement, à redorer l’image des infrastructures que nous avons dans nos universités», a déclaré le ministre Muhindo Nzangi.

Le ministre de l’ESU Muhindo Nzangi Butondo

Cette initiative va s’étendre à d’autres institutions universitaires du pays :

«On a commencé par l’Unikin parce que c’est la grande université et les gens ne doivent pas se disputer les auditoires. Unikin est une grande université et vous devez étudier dans des conditions qui reflètent la grandeur, l’excellence. Nous serons dans d’autres universités pour le même travail»

Explications de l’ingénieur au ministre

Annoncés pour le mois prochain, les travaux de construction de ces nouveaux auditoires polyvalents seront effectués par l’intendance qui dispose d’une équipe entièrement congolaise dont des jeunes étudiants fraîchement sortis de l’Université.

Robert TSONGO depuis Kinshasa.