Beni: Paralysie des activités, les élèves manifestent contre l’insécurité.


Les activités scolaires ont tourné au ralenti dans la journée du mardi 09 octobre 2018 dans plusieurs écoles de la ville de Beni au Nord-Kivu.Ceci fait suite à une manifestation initiée essentiellement par les élèves de la commune Ruwenzori où l’insécurité reste grandissante et caractérisée par des incursions,massacres à armes blanches où à feu,kidnappings, incendies,pillages,déplacements massifs et plusieurs autres actes criminels.

Une façon pour eux de dénoncer les tueries à répétition et  manifester pour le retour de la paix sur toute l’ensemble de la ville de Beni,devenue depuis quatre ans la cible des présumés rebelles ougandais de Forces Démocratiques et Alliés (ADF).À cette occasion,les manifestants ont perturbé le déroulement des cours dans plusieurs institutions où les autorités scolaires ont choisi,en réaction de renvoyer les élèves et écoliers à la maison.Il en est de même pour les activités commerciales qui,momentanément été paralysées.Il sied de signaler que la marche s’est passée dans le calme, aucune perte  en vie humaine n’a été signalée.Cependant, plusieurs blessés et d’énormes dégâts matériels ont été enregistrés.

Rappelons que cette manifestation intervient quelques jours après l’incursion des présumés ADF au quartier Paida dans la soirée du jeudi 04 octobre 2018.Le bilan avait fait état de deux civils lâchement tués par armes blanches. D’autres sources contactés avaient indiqué que l’attaque avait également fait des  pertes en vie humaine dans le rang de l’armée régulière. Ne sachant plus à quel saint se vouer ,les habitants des communes Ruwenzori et Beu vident leurs maisons d’habitation se dirigeant ainsi vers des endroits supposés sécurisés notamment la ville de Butembo et le secteur Ruwenzori.

Fabrice Ngima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.