Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Beni-Insécurité:Les ADF sèment terreur et désolation, conséquence; paralysie d’activités et déplacement massif.


Les activités socioéconomiques et scolaires ont tourné au ralenti dans la journée de vendredi 05 octobre 2018 en commune Ruwenzori, ville de Beni (Nord-Kivu).À cette occasion,boutiques,kiosques,petits et écoles essentiellement du quartier Paida n’ont pas ouvert leurs portes où la population vit dans une psychose totale et désolation.

Cette situation était consécutive à la récente incursion des présumés rebelles ougandais de Forces Démocratiques et Alliées (ADF) dans la soirée de jeudi 04 octobre 2018 dans l’entité.

Le bilan provisoire fait état de deux civils lâchement abattus par armes blanches. D’autres sources contactées pour le fait ,indiquent que l’attaque a également causé des pertes en vie humaine dans le rang de l’armée régulière.Ne sachant pas sur quel saint se vouer,les habitants de la place se déplacent massivement vers le centre-ville et d’autres endroits supposés sécurisés notamment la ville de Butembo et le Secteur Ruwenzori.

La société civile coordination urbaine de  condamne cette énième attaque contre la population.Les Forces vives exhortent aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de multiplier les efforts en vue d’en finir avec cette menace des ADF qui,reste caractérisée par des massacres répétitifs à armes blanches ou à feu,kidnappings, pillages, incendies,viols et déplacements massifs. À titre de rappel, les présumés rebelles ougandais de l’ADF avaient attaqué,samedi 22 septembre 2018,la ville de BENI où une vingtaine de personnes  étaient tuées,dont quatre militaires.

Fabrice Ngima