English English French French Swahili Swahili

Ville Morte : Nous condamnons la violence lors de la dispersion des manifestants (Monusco)

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme et Unpol ont condamnés ce mercredi 15 novembre la proposition par laquelle la police congolaise a dispersé les différentes manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs coins du pays sur invitation du collectif de la société civile et le rassemblement pour exiger le départ du chef de l’Etat.

Dans la vidéo conférence tenue concomitamment à Goma et Kinshasa,le représentant du bureau conjoint aux droits de l’homme a réaffirmé la ferme détermination de la Monusco à faire valoir le droit des manifestations reconnues par la constitution congolaise, veiller aux dérapages faits par ceux qui sont censés les encadrés mais également faire en sorte que ses manifestations soient pacifiques.

Ainsi faisant le monitoring sur les manifestations d’aujourd’hui, ce bureau note plusieurs cas des dérapages de la part de la police à Goma lors de la dispersion des manifestants, l’arrestation des membres de la lucha à Kasindi,en territoire de Beni et l’interpellation de quelques militants à Kinshasa.

Valéry Mukosasenge