Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

RDC-Marche :Le CLC promet de revenir dans les rues

marche du CLC photo tiers

Le Comité laïc de coordination (CLC) se frotte les mains. Il se félicite d’avoir réussi à mobiliser 70.000 manifestants lors de la marche d’hier à Kinshasa et dans les provinces. Une marche qui s’est déroulée dans la discipline et sans heurt, se réjouissent les porte-étendards du CLC, dans un communiqué envoyé à notre rédaction.

Fiers d’avoir réussi à faire passer leurs messages dans l’opinion, les professeurs Isidore Ndaywel, Justin Okana et Gertrude Ekombe promettent de revenir dans la rue si jamais la kyrielle de leurs revendications n’est pas satisfaite dans quinze jours.Parmi les exigences du CLC, il y a notamment, ” La restitution des 15 millions de dollars subtilisés du trésor public pour une destination inconnue, la sanction des auteurs de ce crime et la dissolution du Comité de suivi des prix des produits pétroliers, devenu un mécanisme néfaste de détournement de l’argent de l’Etat”.

Le CLC exige, en outre, ” la suspension de leurs fonctions, à titre conservatoire, de toutes les personnes impliquées dans le détournement de cette importante somme, afin de permettre à la justice de faire son travail en toute indépendance “.Les ténors du CLC réclament, par ailleurs ” La démission des neuf juges constitutionnels qui ont banalisé les résultats électoraux par des validations, des invalidations et des revalidations fantaisistes, en violation de la Constitution et des lois de la République, mettant gravement en péril la cohésion nationale “.

Le CLC exige, enfin, des signaux clairs auprès du Gouvernement et des pouvoirs publics pour que ” plus jamais, aucun citoyen de ce pays, quel que soit son rang, ne puisse toucher impunément à la caisse de l’Etat, s’emparer des biens publics et se croire au- dessus de la loi “.Ci-dessous l’intégralité du communiqué. 

Yves KalikatMessage du CLC au Peuple Congolais à l’issue de la marche du 19 octobre 2019

Le comité laïc de coordination tient à remercier les cinquante mille manifestants qui se sont déployés dans toute la ville de Kinshasa, à travers les douze points de rassemblement, sans oublier les vingt mille autres manifestants de Goma, Bukavu, Beni qui ont lancé l’acte premier de ce début de croisade contre la corruption et l’impuissance de la justice. C’est ici le lieu de saluer la discipline dont vous avez fait montre et de rendre hommage à l’attitude professionnelle de la police nationale.NOUS avons marché, aujourd’hui, pour exprimer haut et fort que le Congo est notre bien à tous.

Il n’est pas la propriété privée d’un groupe de privilégiés qui auraient tous les droits de s’accaparer et de jouir impunément de toutes les richesses nationales, d’imposer les lois qui les arrangent, de les appliquer de la façon qu’ils veulent et par-dessus tout, de condamner le reste de la population, au silence et à une misère interminable.Si nous avons été massivement aux urnes, c’était pour obtenir le changement dans la gouvernance de la République.Nous sommes entrés en croisade ce jour, contre la corruption et l’impunité parce que ces deux fléaux ne cessent de détruire notre société. Seule la justice élève une Nation (Proverbes 34,14) ; c’est elle qui consacre l’égalité des chances, qui assure la protection de la propriété privée et collective et qui garantit la concorde nationale et la paix des cœurs et des esprits.Par cette grande journée de protestation, le peuple congolais vient de démontrer sa détermination à combattre ces antivaleurs sous toutes leurs formes. Aussi, exige-t-il avec insistance :La restitution des 15 millions de dollars subtilisés du trésor public pour une destination inconnue, la sanction des auteurs de ce crime et la dissolution du Comité de suivi des prix des produits pétroliers devenu un mécanisme néfaste de détournement de l’argent de l’Etat ;La suspension de leurs fonctions, à titre conservatoire, de toutes les personnes impliquées dans le détournement de cette importante somme, afin de permettre à la justice de faire son travail en toute indépendance ;La démission des 9 juges constitutionnels qui ont banalisé les résultats électoraux par des validations, des invalidations et des revalidations fantaisistes, en violation de la Constitution et des lois de la République, mettant gravement en péril la cohésion nationale ;Nous exigeons en outre, du gouvernement et des pouvoirs publics, des garanties fermes et des signaux clairs pour que, plus jamais, aucun citoyen de ce pays, quel que soit son rang, ne puisse toucher impunément à la caisse de l’Etat, s’emparer des biens publics et se croire au- dessus de la loi. Il y va de notre avenir et de celui de nos enfants !

LE CLC RESTE EN ATTENTE D’UNE REPONSE CONSEQUENTE DES POUVOIRS PUBLICS A CES REVENDICATIONS CITOYENNES DE HAUTE PORTEE, POUR LA CONSOLIDATION DE NOTRE DEMOCRATIE ET D’UN ETAT DE DROIT. IL VA DE SOI QUE L’ATTITUDE DE NOS DIRIGEANTS, DANS LES QUINZE JOURS A VENIR, SUR CES REVENDICATIONS URGENTES DETERMINERA LES PROCHAINES ACTIONS D’ENVERGURE PREVUES PAR LE CLC DANS LE CADRE DE LA PRESENTE CROISADE.

Cette croisade ne s’arrêtera pas tant que la RDC demeurera le paradis de la corruption, de l’impunité et de l’injustice de toute nature.Aussi, lançons-nous un appel solennel et citoyen à tout congolais à veiller, à dénoncer, et à agir, afin de mettre un terme à ce fléau qui gangrène notre société et hypothèque son avenir.Pour le COMITE LAIC DE COORDINATION,Prof. Isidore NdaywelGertrude EkombeProf. Justin Okana

English English French French Swahili Swahili