English English French French Swahili Swahili

RDC : « Les agents de riposte contre le covid-19 sont impayés depuis 5 mois » Dr Muyembe

Cette alerte est du docteur Muyembe Tamfum, coordonnateur du secrétariat technique de la riposte contre cette pandémie à Coronavirus en République démocratique du Congo. Il a fait savoir cette nouvelle ce vendredi 18 décembre au cours d’une émission radiophonique diffusée dans une radio kinoise.

Pour lui, cette situation risque de décourager les prestataires congolais en ce moment où la deuxième vague du covid-19 menace le pays. Le docteur Muyembe indique que ce problème est sur la table du ministère des Finances qui a promis le résoudre.

Au même moment, le virologue Muyembe dit faire face au comportement incivique de la diaspora congolaise qui s’oppose au dépistage contre le Coronavirus. Ces pratiques sont de nature à augmenter les cas de cette pandémie au pays, ajoute-t-il.

Signalons que C’est depuis novembre dernier que la RDC fait face à la deuxième vague de la covid-19.

Face à la propagation de cette deuxième vague de COVID-19 en République démocratique du Congo, le chef de l’État a avancé un certain nombre de mesures. Félix- Antoine Tshisekedi Tshilombo a décidé de passer à la vitesse supérieure en prenant une série de mesures drastiques. Des mesures qui seront mises en application à partir de ce vendredi 18 décembre 2020 sur l’ensemble du territoire national.

Il s’agit de l’instauration de couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin; l’application stricte des gestes barrières notamment le port obligatoire et correct des masques, la distanciation physique, le lavage des mains et la prise de température; l’interdiction des marchés publics, des productions artistiques et des kermesses; l’interdiction des cérémonies festives et des réunions de plus de dix personnes; la poursuite des compétitions sportives à huis-clos; le transport des dépouilles mortelles directement au lieu d’inhumation sans aucune autre cérémonie; le fonctionnement des églises et des débits de boissons avant le couvre-feu, en respectant scrupuleusement les gestes barrières; le respect strict des gestes barrières dans tous les lieux publics et dans les transports publics et privés, à savoir les véhicules, les trains, les avions, les motos …; le report à une date ultérieure de reprise des cours au niveau de l’Enseignement supérieur et universitaire ; le début anticipé des vacances scolaires à partir de ce vendredi 18 décembre 2020; la poursuite de test obligatoire pour les voyageurs internes et ceux en provenance de l’étranger ainsi que ceux en partance pour l’étranger; la circulation pendant le couvre-feu des personnes munies de l’autorisation spéciale de l’autorité provinciale, à l’exception des personnes se trouvant dans la situation d’urgence sanitaire et le contrôle strict de l’application de la présente mesure par la Police nationale congolaise.

Robert TSONGO