Groupe de presse La République

Groupe de presse la République

English English French French Swahili Swahili

RDC: l’Eglise catholique d’Uvira qualifie la mission de la Monusco d’inefficace pour sécuriser la population 

Dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 28 juillet 2022  dont la rédaction de larepublique.net s’est procuré copie, L’évêque du diocèse d’Uvira au Sud-Kivu condamne les actes des violences posées contre les civils lors des différentes manifestations contre la Mission Onusienne dans les villes de Beni,Butembo et Goma en province du Nord-Kivu.

Pour l’évêque Sébastien-Joseph Muyengo, la dégradation accrue de la sécurité en RDC sans y apporter des remèdes  conformément à la mission de la Monusco prouve  suffisamment ses limites. Pour ce pasteur de l’église, cette inefficacité favorise la multiplication des groupes armés. Ce qui constitue une menace pour les populations locales et une voie directe  pour balkaniser le pays.

Réagissant au déploiement de la force régionale en RDC, l’Eglise catholique dit ne pas croire au rétablissement de la paix. Pour ce prélat catholique, la majorité des pays de l’Africa Eeast Community  sont bien connus pour leur implication dans l’instabilité de la partie orientale du pays.

«Nous sommes vraiment désolé, attristé que certaines des victimes civiles seraient tombées sous les coups de soldats de la MONUSCO, c’est-à-dire de Nations unies.Qu’un élément de l’armée de la paix censée protéger les populations tire sur un civil, c,est vraiment inacceptable’ Qu’il ait pour raison de légitime défense ou par préméditation, cela donne raison à ceux/celles qui aujourd’hui réclament la révision de tout le système de Nations unies, comme renforce aussi cette idée la guerre entre la Russie et l’Ukraine», déplore l’autorité de cette entité ecclésiastique.

Cependant, il lance un appel à tous les fidèles  de différentes confessions de sa juridiction à se méfier de la manipulation politique pour réduire les tensions qui ont vécu la partie Est du pays suite à l’insécurité. Il recommande à l’Etat congolais de prendre ses responsabilités  en formant sa propre armée. 

Signalons qu’ en date du 26 au 27 juillet dernier, la société civile note un bilan d’une trentaine de civils tués, plus de 58 blessés au Nord-Kivu et au Sud-Kivu   pendant les manifestations populaires  organisées à travers le pays pour exiger le départ immédiat de la Monusco.

Trésor Wayitsomaya