English English French French Swahili Swahili

RDC-ESU: les besoins des étudiants vivant avec handicap doivent être pris en compte par les universités.

Ce plaidoyer est de la ministre déléguée aux personnes vivant avec handicap, Irène Esambo. Il a été formulé ce dimanche 12 septembre à Lubumbashi à l’occasion des états généraux de l’enseignement supérieur et universitaire du pays.

Le ministre de l’ESU

 Dans son speech, la ministre invite les participants à mieux appréhender l’éducation inclusive. Selon elle, cette approche consiste à prendre en compte les  besoins des  étudiants et élèves handicapés et ceux ayant d’autres besoins spécifiques dans l’enseignement. 

C’est ainsi qu’elle propose  la mise sur pied d’une synergie d’actions entre le ministère des PVH et les ministères du domaine de l’éducation. Cette synergie devra  notamment faciliter l’accessibilité des étudiants handicapés aux enseignements. 

Cette synergie portera aussi sur la création au niveau du secrétariat général académique de chaque établissement d’enseignement supérieur d’une direction attachée au service qui sera créé en synergie avec les autres ministères pour la prise en compte des besoins des PVH“, souhaite Irène Esambo.

La ministre appelle ainsi de tous ses vœux cette organisation pour limiter la déperdition scolaire de cette catégorie d’individus.

Je fais ce plaidoyer pour que nous puissions ensemble trouver une solution. Au-delà de l’accessibilité, il y a aussi le problème de moyens. Plusieurs familles des PVH sont démunies, je fais un plaidoyer pour un allègement des frais en leurs faveurs“, plaide la ministre déléguée.

Les états généraux de l’enseignement supérieur et universitaire ont été ouverts depuis le 10 septembre dernier. Ils sont ce dimanche 12 septembre à leur troisième journée.

Robert TSONGO.