Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Rdc : 300 millions de dollars américains, don de la Banque Mondiale au renforcement de la riposte d’Ebola

Le Groupe de la Banque mondiale a annoncé ce 24 juillet 2019 dans un communiqué de presse, l’octroi de 300 millions de dollars américains pour renforcer son soutien à la riposte mondiale de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC). Ceci après la déclaration par l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) affirmant que l’épidémie actuelle constitue “une urgence sanitaire de portée internationale”.

«Ensemble, nous devons prendre des mesures urgentes pour mettre fin à l’épidémie mortelle d’Ebola qui détruit des vies et des moyens de subsistance en République démocratique du Congo», a déclaré dans ce communiqué, Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale.

«Les communautés et les agents de santé en première ligne de cette épidémie ont besoin de toute urgence davantage de soutien et des ressources de la part de la communauté internationale pour empêcher cette crise de s’aggraver à l’intérieur du pays et de se propager à travers les frontières” a ajouté la directrice de la Banque Mondiale.

Les 300 millions USD de subventions et de crédits seront en grande partie financés par l’ Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale et son guichet d’intervention en cas de crise, conçu pour aider les pays à faire face aux crises graves et à reprendre leur trajectoire de développement à long terme.

Le financement couvrira les zones de santé touchées par le virus Ebola en RDC et permettra au gouvernement, à l’OMS, à l’UNICEF, au PAM, à l’OIM et à d’autres intervenants d’intensifier les interventions de première ligne en matière de santé, d’offrir des programmes «argent contre travail pour soutenir l’économie locale, de renforcer la résilience dans les communautés touchées et contenir la propagation de ce virus mortel.

Signalons que le montant d’aide de la Banque Mondiale représente environ la moitié des besoins de financement escomptés du quatrième plan de réponse stratégique (SRP4), qui devrait être finalisé au cours de la semaine à venir par le gouvernement et le consortium international de partenaires travaillant sur la réponse.

Sachant que la Banque mondiale soutient depuis le mois de mai 2018 des programmes de lutte contre le virus Ebola en RDC. Les ressources étant affectées aux interventions de première ligne, au renforcement du système de santé et à la préparation visant à réduire le risque de propagation.

BARAK MUNYAMPFURA Héritier

English English French French Swahili Swahili