Processus DDR : Plusieurs centaines de combattants FDLR convertis en civils cantonnés à Kanyabayonga ont été rapatriés ; certains par contrainte.

Cantonnement des FDLR


Le nombre des combattants rapatriés envoisine 352 y compris leurs dépendants. Les ex rebelles ; 66 au total ; faisant partie du lot ont été exportés du camp qui les hébergeait  sous une forte surveillance d’une unité militaire commis à cette mission.

 

Le démantèlement du camp de cantonnement de transit s’est effectué après des longues tractations menées par une délégation gouvernementale mandatée à fermer ce camp. Certaines sources renseignent que certains ex rebelles se sont opposé au rapatriement.

Les émissaires du gouvernement ont détruit le camp pour contraindre les résistants à se plier à la décision de rapatriement renseigne un témoin anonyme. Le général Edmond Ilunga qui menait la mission a insisté sur la décision du gouvernement de procéder à la fermeture de ce site à la date du 20 octobre n’avait que trop durer .Ceci pour concrétiser la mesure prise conjointement le 24 avril par la CIRGL et la SADC .

Témoins de ce départ ;les habitants de Kanyabayonga se sont réjoui du démantèlement de ce camp une source des cas d’insécurité.

Prospère Kasereka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.