English English French French Swahili Swahili

Présumée nationalité italienne : Katumbi accuse la RDC de faux et usage de faux

Il y a rebondissement dans l’affaire de la présumée nationalité italienne que porterait Moise Katumbi, selon le pouvoir en place à Kinshasa. En effet, l’avocat de l’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga vient de sortir une pièce à conviction pour démontrer que son client n’a jamais détenu la nationalité italienne.

Au cours d’un point de presse qu’il a animé hier mardi 24 juillet 2018 à Bruxelles, avec à ses côtés Olivier Kamitatu, directeur de cabinet de Moise Katumbi, Me Éric Dupond-Morreti a brandi une lettre du Mairede Milan, laquelle atteste que le président du Tout Puissant
Mazembe n’a jamais été enregistré dans le registre de l’état civil italien.

il a signé et persisté que son client n’a jamais été Italien. Dans la foulée, Me Éric Duppond- Morreti a indiqué qu’il allait porter plainte, dans les tout prochains jours, contre le gouvernement congolais, pour faux et usage de faux.

A l’en croire, le pouvoir de Kinshasa a attribué de faux documents à la commune italienne de San Vito pour faire croire à l’opinion tant nationale qu’internationale que son client détenait la nationalité italienne, concurremment à la congolaise. Pour cet avocat, si Moïse Katumbi était arrêté au pied de l’avion dès son retour à Kinshasa, une telle action serait arbitraire. Concernant son passeport biométrique, cet homme de droit a affirmé que Moise Katumbi est Congolais. Par conséquent, l’Etat congolais a le devoir de lui délivrer un nouveau passeport.
Selon lui, plus rien n’empêche le retour de Moise Katumbi à Kinshasa, étant donné l’affaire des mercenaires a été repoussée à octobre 2018 et que l’affaire Stoupis, dans laquelle il avait été condamné à trois ans de prison, se trouve en appel au niveau du Tribunal de Grande
Instance de Lubumbashi.
S’agissant du prétendu séjour irrégulier de Katumbi à Bruxelles, Olivier Kamitatu a souligné que le chef de file de l’Ensemble n’a jamais eu de problème avec sa carte de résidence belge. Olivier Kamitatu a aussi annoncé le retour de Katumbi au pays, le 2 août, à bord de son jet privé, un jour après celui de Jean-Pierre Bemba.

Éric Wemba le phare

Maitre Eric DUPOND-MORETTI
13 Rue La Boétie
75008 PARIS

Référence n°15773/15822

Objet : courrier du 16/07/2018 – REPONSE
Suite à votre courrier du 9 juillet 2016, réceptionné par la présente Mairie le 16 juin 2018 sous la référence n°15773, je me permets de vous signaler que nous ne pouvons fournir aucune information quant à la nationalité de Monsieur Moïse Katumbi Chapwe, en ce que celui-ci n’est pas inscrit (et ne l’a jamais été) au registre de l’Etat Civil et/ou au registre de la population des citoyens italiens de la ville
de San Vito dei Normani.
Pour les mêmes raisons, il n’est pas non plus possible de fournir des informations quant à la nationalité de Monsieur Moïse Katumbi
D’Agnano, n’étant pas, lui non plus, inscrit sur les registres susmentionnés.
Il est de plus précisé que l’administration municipale n’a jamais mis à disposition de tiers de documents concernant la nationalité desdites personnes, ni n’a jamais fourni d’informations ou de données officielles à leur égard.
Les informations diffusées par voie de presse à propos de Monsieur Katumbi D’Agnano et de la Ville doivent donc être considérées comme
fondées sur des reconstructions médiatiques, dénuées de tout caractère officiel, pour lesquelles la Ville ne peut que prendre ses distances, eu égard à son rôle institutionnel.

Salutations distinguées
Le Maire
Domenico CONTE