Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Nord-Kivu : « Le CTE une structure sanitaire pour sauver des vies humaines » (Msf)

Une dizaine de journalistes de la ville de Goma (Nord-Kivu) ont échangé avec l’organisation Médecins Sans Frontières sur le fonctionnement du Centre de Traitement d’Ebola (CTE) dans l’objectif d’éclairer l’opinion publique sur l’importance de ce centre dans cette période marquée par l’Épidémie à virus Ebola afin de pallier aux problèmes liés à la désinformation et à l’intoxication de certaines personnes par rapport au CTE.

Les journalistes de Goma visitent le CTE de Munigi
©septembre 2019, Barak

Les journalistes ont à cette occasion, faits une visite guidée au Centre de Traitement Ebola de Monigi, dans le territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu). Grâce à cette visite, ils ont appréhendé la vraie réalité du travail d’un CTE.

« Nous devons expliquer d’abord aux chevalier de la plume le fonctionnement du Centre de Traitement EBOLA pour arriver à la démystification du CTE, d’où, cette séance de sensibilisation qui a réuni une dizaine de journalistes avec les experts du ministère de la santé afin de les faire voir la réalité pour qu’ils puissent à leur tour devenir porteurs des messages dans la société à travers leurs médias respectifs », a expliqué Jean-Nicolas Dangelser, responsable du CTE MUNIGI pour MSF.

Les journalistes conviés à cette journée porte-ouverte ont salué cette initiative.

« J’ai été informé du fonctionnement du CTE avec les explications des agents de MSF. La population et les journalistes devront comprendre que le CTE est une structure sanitaire et non un mouroir », a dit Lyliane safi sharanguza journaliste à la radio UB Fm de Goma.

« Avec les informations que nous venons de recevoir après cette séance, cela va nous permettre de bien informer la communauté pour lutter contre des fausses informations sur le CTE où la population a peur croyant qu’il se passe des mauvaises choses dedans. Avec tout ce que nous avons vu et entendu, j’appelle la population à s’unir dernière les équipes de riposte avec une franche collaboration pour stopper la propagation de l’épidémie à Virus Ebola », a appelé pour sa part Jonathan Kombi, correspondant de TopCongo Fm à Goma

Après ces échanges, L’organisation MSF a estimé que la population devrait prendre “le CTE comme tout centre de santé où un patient reçoit des soins et qu’elle a été implanté à Munigi pour sauver des vies humaines” en évitant la propagation de l’épidémie d’Ebola.

« La population de Goma et Nyiragongo devrait prendre en considération le CTE de Muningi en s’en appropriant car il est là pour leur intérêt et non pas pour leur défaveur comme prétendent certains. Tout comme dans d’autres structures sanitaires, chaque personne a le droit de visiter son patient bien qu’il se trouve dans le CTE », a précisé Dieudonné Kajibwami, superviseur de la promotion de la santé chez MSF au CTE de Muningi.

Notons que cette séance de journée porte ouverte de l’organisation Médecin Sans Frontière intervient dans un contexte marqué par la résistance communautaire liée à la Maladie à Virus Ebola ainsi que de la prise en charge des patients au Centre de Traitement d’Ebola CTE ou centre de Transit CTR en sigle.

Par BARAK MUNYAMPFURA Héritier

English English French French Swahili Swahili