English English French French Swahili Swahili

Masisi : La Caritas dans le viseur des enseignants de la province éducationnelle Nord-Kivu 3.

 Ces enseignants  affiliés à la Fédération Nationale des Enseignants Éducateurs sociaux “FENECO” accusent la Caritas des retards à répétition dans le payement de leur salaire. 

Dans une lettre adressée au ministre national de l’EPST Tony Mwaba dont la rédaction de larepublique.net a reçu une copie ce mercredi 21 juillet, ces enseignants reprochent à la Caritas non seulement le paiement des salaires des enseignants de territoires avec un retard de plusieurs semaines pour chaque mensualité mais aussi la délocalisation de lieu de paie dans la ville de Goma au lieu de rejoindre les enseignants dans leurs agglomérations tel que convenu dans le contrat liant la Caritas et l’Etat congolais.

NGABOYEKA BALAÏRE, Président de la FENECO

D’après Clovis NGABOYEKA BALAÏRE, Président de la FENECO dans la province éducationnelle de Nord-Kivu III(Masisi), cette situation provoque entre autres conséquences, la paralysie des activités scolaires dues au déplacement des enseignants pour récupérer leur salaire à Goma ainsi que le braquage de certains enseignants qui finissent par rentrer au village main bredouille après avoir perdu tout leur salaire.

«Comme caritas n’a pas changé malgré les réclamations, les orientations et les pourparlers, nous demandons à notre employeur qui est l’Etat congolais de pouvoir résilier pure et simple le contrat qui le lie à la Caritas dans les opérations liées à bancarisation des salaires des enseignants mais aussi affecter ces enseignants de territoires à une banque capable d’assurer au mieux ces opérations et ce, dans le délai le plus proche» a-t-il poursuivi.

Si rien n’est fait malgré toutes ces démarches, Clovis NGABOYEKA signale que les enseignants n’auront qu’à contraindre le gouvernement à résilier ce contrat qui les font pénaliser depuis des lustres.

Jérémie Kabali