Groupe de presse La République

Groupe de presse la République

English English French French Swahili Swahili

Lubero:la Monusco  exigée à fournir des explications sur l’activisme du M23 en province 

La section de Kirumba du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, LUCHA  en territoire de Lubero décrit la dégradation sécuritaire dans la partie Est de la République Démocratique du Congo suite à l’agression du mouvement rebelle du M23.

Dans un communiqué  de presse publié ce 21 Juillet  dont la république.net possède copie, cette structure citoyenne se dit non satisfaite des  réalisations  de la Monusco dans la lutte contre les groupes armés en RDC. Il appelle à donner plus des détails à la population locale sur l’insécurité qui prévaut le Nord-Kivu causée par le M23.

Dans le même document,ces jeunes qualifient d’irresponsable  la communication de Mathias Gillman, porte-parole de la Monusco tenue il y a quelques jours. En effet, cet agent de la Monusco s’est exprimé  sur l’incapacité  de cette mission onusienne à défaire le mouvement terroriste du M23 suite à son matériel de combat très sophistiqué. 

Ces jeunes condamnent aussi l’embargo infligé à la RDC qui ne permet pas aux FARDC de chasser  l’ennemi du territoire congolais.

La LUCHA recommande dans l’urgence à la Monusco de procéder au rapatriement des mouvements rebelles d’origine rwandaise dont le FDLR. Une des conditions pour le rétablissement de la paix en RDC, estime la Lucha. Il annonce une série de manifestations publiques pour dénoncer l’insécurité au Nord-Kivu.

Georges MAKEUKA