Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Lubero : Les présumés miliciens maïmaï menacent d’attaquer 4 villages de la chefferie de Baswagha (Nord-Kivu)

Carte administrative de la chefferie de Baswagha

Un renforcement des présumés miliciens maïmaï s’observe depuis la semaine dernière dans le village de Kinyatsi, village situé à près de 100 Km au Nord-ouest de Lubero-centre, chef-lieu du territoire de Lubero, en chefferie de Baswagha. L’information est livrée à la Republique.net par les sources de la société civile dans la zone.

« Après être chassés la semaine dernière des villages de Munoli et Vusamba [deux autres villages de la chefferie de Baswagha, situés à une dizaine de Km à l’ouest de Musienene, chef-lieu de la chefferie : Ndlr], les présumés mayimayi se regroupent de nouveau dans le village Kinyatsi. Ils renforcent leurs positions en recrutant les jeunes et font appel à d’autres miliciens en provenance de Makumo », a confié un membre de la société civile de la zone.

Le Vendredi 16 Août 2019, les forces armées de la RDC ont lancé des attaques contre les positions des présumés maïmaï dans les villages de Munoli, Vusamba et Mulundwe dans le groupement Ngulo toujours en chefferie de Baswagha. Ces inciviques revendiquent selon les sources de la société civile, la reprise sans combat de ces villages. Dans les cas contraire, ils menacent d’attaquer les positions de l’armée régulière dans 4 villages de la chefferie de Baswagha.

« Il y’a un groupe des maïmaï qui est arrivé à Muhangi le samedi 17 Août 2019. Ces inciviques au total 35, ont dit à la population et à la Monusco basée depuis le 14 Août dernier dans ce village qu’ils vont attaquer les villages de Muhangi, Buyinga, Vusamba et Munoli afin de récupérer leurs anciennes positions. Actuellement nous vivons dans la peur suite à ces menaces des groupes armés. Nous demandons aux autorités compétentes de voir comment empêcher ces attaques », a ajouté notre source dans la zone.

Les sources militaires dans cette zone disent être informées de cette situation. Elles demandent à la population à ne pas céder aux menaces des groupes armés, mais plutôt à faire confiance à son armée et sa police. Les Fardc demandent aussi à la population civile de dénoncer tout mouvement suspect et de ne pas collaborer avec les inciviques.

Asaph LITIMIRE

English English French French Swahili Swahili