Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Lubero : Les Chefs d’Etablissements, exhortés à rendre effective la gratuité de l’enseignement de base

Madame Prisca Luanda Kamala, ministre provinciale de l’éducation dans une école primaire de Lubero

C’est la ministre provinciale de l’éducation au Nord-Kivu qui a exhorté les chefs d’établissements primaire de la sous-division  de l’enseignement primaire, secondaire et Technique (ESPT) de Lubero 1, Lubero 2 et Masereka en territoire de Lubero. Ceci après un constat malheureux de infectivité de la gratuite de l’enseignement de base dans ces secteurs éducationnels.

« Il y’a certaines écoles au niveau primaire où on continue à faire payer les parents, deux dollars et quatre dollars et ça nous avons interdits à ces chefs d’établissements », a expliqué Madame Prisca Luanda Kamala, ministre provinciale de l’éducation.

Madame la ministre a constaté cette situation au cours de sa tournée, Vendredi 28 Février 2020 dans cette partie du territoire de Lubero, accompagnée d’une forte délégation de la province éducationnelle Nord-Kivu 2 et les membres du service de sécurité du territoire de Lubero conduit par l’Administrateur du territoire, Richard Nyembo wa Nyembo.

Madame Prisca Luanda Kamala, ministre provinciale de l’éducation avec les membres de la province éducationnelle Nord-Kivu 2 et du comité de sécurité de Lubero

L’objectif était de « s’enquérir de l’effectivité de la gratuité de l’éducation de base et faire un état des  lieux de l’éducation du territoire de Lubero ». Prisca Luanda Kamala estime que l’effectivité de la gratuité doit être une réalité à Lubero comme dans d’autres parties de la République Démocratique du Congo.

« La gratuité est effective partout au Congo. Raison pour laquelle nous appelons les chefs d’établissements à respecter cette vision du chef de l’Etat ici à Lubero », a insisté la ministre provinciale de l’éducation.

L’effectivité de la gratuité de l’enseignement c’est une bonne chose, mais cela implique aussi la prise en charge complète des tous les corps enseignants en particulier les nouvelles unités, ont fait savoir certains directeurs d’écoles primaires des sous-divisions de l’EPST visitées. Ils croient par ailleurs que cette situation sera vite décantée grâce au plaidoyer de madame la ministre provinciale de l’éducation

« La gratuité de l’enseignement, oui c’est bien de parler de son effectivité mais pratiquement ça présente beaucoup de difficultés. D’abord pour le paiement de ces N.U [Nouvelles Unités : Ndlr]. Nous pensons que madame la ministre va accélérer le processus de mécanisation de ces N.U comme ils sont déjà recensés ; et comme elle vient de nous rassurer, nous promettons ne plus rien demander aux parents », a fait savoir Kasereka Sororo André, Directeur de l’école primaire d’application Mulo.

La ministre provinciale de l’éducation a exactement rassuré à ces chefs d’établissements que de d’ici bientôt, le paiement nouvelles unités déjà recensées.  Notons que la tournée similaire a été effectuée dans des écoles de Beni-ville et territoire ainsi dans la ville de Butembo.

Asaph LITIMIRE