English English French French Swahili Swahili

Goma : Le parlement des jeunes demande à la LUCHA de revoir leur mode opératoire




22  militants du mouvement Lutte pour le Changement (LUCHA) ont été interpellés ce mercredi 27 février à Goma (Nord-Kivu). Ces militants manifestaient contre l’insécurité grandissante dans la ville de Goma.

Réagissant sur cette arrestation, le président du parlement des jeunes Johnson Ishara pense que l’heure n’est plus aux revendications par des marches pacifiques qui n’aident a rien.


« Nous devons nous remettre en cause et contribuer par des actions concrètes. Nous vivons avec ceux qui insécurisent Goma mais nous ne les dénonçons pas. Marcher c’est bien, mais l’ennemi peut se camoufler dans la foule et faire des dégâts au dos des jeunes que nous sommes.A Mon avis cette marche n’est pas opportune. »
Au président du parlement des jeunes de proposer une étroite collaboration entre la police nationale et les jeunes en lieu et place des marches qui finissent par des arrestations sans que rien ne changes.


Incarcérés avant de suivre l’itinéraire qui était le leurs, ces militants ont été amenés de force jusqu’à perdre la lettre qu’ils adressaient au maire de la ville de Goma.

Ces militants sont tous détenu au cachot de la mairie de Goma,sauf le journaliste correspondant d’un medias international qui avait été relâché quelques heures plus tard.

Au début de ce mois de février la lucha a initié une campagne citoyenne qu’elle a nommer la :«Fatshimétrie » .Cette initiative citoyenne consiste à évaluer les 100 jours du nouveau président Félix Tshisekedi en le confrontant aux promesses multiples prononcées lors de sa campagne électorCes.


Thierry Kayandi