English English French French Swahili Swahili

Goma : Chemin du paradis , un premier cimetière moderne de la ville.

Situé au quartier Mugunga à l’ouest de la ville de Goma , un nouveau cimetière moderne vient de voir le jour. Ce cimetière offre un enterrement sécurisé et organisé selon les normes et le standard international.

Longue de huit hectares, le cimetière “Chemin du paradis” vient combler le vide qui s’était déjà installé dans la ville touristique en termes d’inhumation. Voilà pourquoi la société BANEL dans l’une des ses branches a tenu à rendre opérationnel ce cimetière. 

L’inauguration de ce cimetière a été faite par le premier citoyen de la ville ce mercredi 15 octobre 2021 devant un parterre d’invités. Parmi ces invités figurent les bourgmestres de deux communes de Goma, les chefs des quartiers , certains élus provinciaux et ministres sans oublier certains notables de la ville.

«En tant que mère d’une famille, le premier droit fondamental c’est le droit à la vie, mais hélas ce droit est rattaché à l’obligation de mourir. Le devoir de mémoire impose quant à lui les funérailles et enterrement dignes. Voilà pourquoi nous rendons un hommage mérité aux autorités politico-administratives qui n’ont ménagé aucun effort pour nous donner l’autorisation d’ouverture de ce cimetière qui se veut être moderne.Notre souci est que le gouvernement nous aide et nous soutienne dans la sécurisation de ce milieu qui désormais constitue un site de recrutement pour plusieurs familles et mérite cette protection car il garde les corps de nos très chers», déclare Nelly Mapendo Ilosolo, Directrice générale de la société BANEL.

De son côté, l’autorité urbaine  s’est dit fier de voir la Ville de Goma se doter d’un si beau et unique boulevard des allongés après autant d’années d’attente.

«C’est une fierté pour la ville , après une visite guidée, je constate que ce cimetière est comparable aux meilleurs cimetières du pays, aujourd’hui nous pouvons dire que la ville de Goma a finalement un cimetière qui est ouvert même aux familles qui ne sont pas simplement de la ville de Goma mais qui veulent enterrer les leurs»,  fait attendre le Maire de la ville , le commissaire supérieur principal François Kabeya.

Notons que ce cimetière est subdivisé en plusieurs quartiers avec des avenues rendant facile la localisation d’une tombe comme dans les pays occidentaux. C’est comme les avenues “Paradis des anges”, “Paradis des apôtres”, “Paradis des saints” , “Paradis du peuple” et “Paradis des chérubins”.

Dans les jours proches, la société BANEL compte construire sur place une morgue , une salle polyvalente et une cantine non loin du cimetière.

Rédaction.